Belgique

Taxer les riches pour "offrir" 30.000 euros aux jeunes de 25 ans : "Leurs enfants recevront aussi cette somme"

L'invitée de Matin Première : Rajae Maouane

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 juin 2022 à 06:54 - mise à jour 07 juin 2022 à 09:52Temps de lecture2 min
Par Maud Wilquin

Ce dimanche, les écologistes francophones tenaient leur premier congrès social depuis l'assouplissement des mesures sanitaires. Lors de cet événements, les Ecolos ont annoncé vouloir mettre en place un capital universel de solidarité. L'objectif ? Accorder 30.000 euros à 125.000 jeunes de 25 ans en taxant de 1 % les 1 % des Belges les plus aisés. "L’idée c’est 'comment amener une solution concrète à des jeunes qui ont souffert de la crise covid et qui depuis dix ans traversent des difficultés pour se mettre dans la vie active ?'", réagit la coprésidente d'Ecolo, Rajae Maouane au micro de La Première. "C’est une mesure forte mais que nous voulons proposer."

D'après une étude de la KUL Louvain, le pourcentage de la population la plus riche possède 660 milliards d'euros. "C'est le PIB de la Belgique et nous sommes très contents que ces personnes soient ici", indique la coprésidente. "Leurs enfants recevront aussi ces 30.000 euros via les impôts puisque nous voulons une fiscalité plus juste et plus inclusive. En taxant à hauteur de 1 %, la KUL avait calculé que nous obtiendrions une manne de 6 milliards d’euros. C’est donc tout à fait finançable."

La mesure coûterait selon Rajae Maouane 3,75 milliards d'euros. "Et la KUL Louvain estime qu'avec le système par lequel nous retouchons des impôts et l’investissement sur l’économie, la mesure est finançable à hauteur de 2,5 milliards. Cela représente 50 % de la taxe sur le capital des 1 % des Belges les plus aisés."

Un capital jeunesse en réflexion dans d'autres partis

Ecolo n'est pas le seul parti en Belgique à avancer l'idée d'un capital jeunesse. Le MR par exemple propose d'accorder 25.000 € aux jeunes âgés de 18 à 25 ans qui répondent à une série de critères tels que l'achat d'un bien ou le lancement d'une activité commerciale.

Les Engagés pour leur part avancent l'idée d'un revenu mensuel de 600 €/mois pour tous les citoyens de 18 ans.

Les partis pourraient-ils dès lors accorder leurs violons et réécrire l'accord du gouvernement ? "Mettons-nous autour de la table en dehors de toute échéance électorale et de débat", propose Rajae Maouane.

"Ecolo est ouvert à toute discussion qui permettrait d’apporter des mesures concrètes à toutes les personnes qui ont souffert de la crise ces dernières années. Ici, nous ciblons les jeunes mais c’est aussi une mesure qui se veut intergénérationnelle puisque tout le monde en bénéficiera."

Articles recommandés pour vous