Regions

Taxe kilométrique intelligente : La Région bruxelloise fait tester l’application Smartmove

© © Tous droits réservés

La Région bruxelloise est à la recherche de personnes disposées à tester son application mobile SmartMove, pour le calcul et l’enregistrement d’une future taxe kilométrique "intelligente". Le Ministre bruxellois des Finances Sven Gatz explique que : "nous voulons maintenant tester l’application sans les conséquences fiscales mais juste voir si elle fonctionne bien, sans bug et si tout est bien compris par les utilisateurs et les utilisatrices". Une étude de plus grande ampleur sur l’impact réel de la taxe sur les comportements de mobilité devrait être menée avant l’été 2023.

Les testeurs recherchés sont tout autant des Bruxellois que des navetteurs de Flandre et de Wallonie. Ils reçoivent un budget virtuel qui sera consommé au fur et à mesure des trajets et des moyens de transport utilisés. Une évaluation aura lieu fin septembre. Un test à plus grande échelle suivrait en 2023.

Avec une tarification intelligente au kilomètre, le gouvernement bruxellois veut passer d’une taxation sur la possession d’un véhicule à une taxation sur l’usage qu’on en fait. Il faudrait pour ce faire conclure un accord avec les régions flamande et wallonne, ce qui n’est pas encore le cas. Après un passage au comité de concertation où ces deux régions lui avaient réservé un accueil froid, le projet SmartMove avait été présenté au Conseil d’État, qui avait reconnu fin 2021 la Région bruxelloise compétente pour mettre en œuvre un tel régime, tout en insistant sur la conclusion d’un accord de coopération avec la Flandre et la Wallonie. On sait aussi que la question de la taxe au kilomètre intelligente est sensible au sein même de la majorité bruxelloise. Mais pour Sven Gatz, ce n’est pas une raison pour tout geler : "Nous avons investi dans le système en termes "matériel". Avec les caméras et l’application. Il ne faut certainement pas arrêter le projet maintenant. Il faut continuer avec cette première phase test. Et une deuxième de plus grande ampleur en 2023. Quant à la discussion politique, au sein du gouvernement bruxellois ainsi qu’avec les deux autres régions elle se poursuivra à l’avenir."

 

Arvhives JT 2020:

Bruxelles : une taxe kilométrique qui fait polémique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Taxe kilométrique : la Flandre lance une étude sur l'élargissement et le verdissement de la taxe

Economie

Poids lourds en Wallonie : la taxe kilométrique sera indexée dès le 1er janvier

Belgique

Articles recommandés pour vous