RTBFPasser au contenu

Histoire des contes

Tarzan : C'est le rêve du paradis perdu

06 janv. 2022 à 14:003 min
Par Christian Rousseau

Moi Tarzan… Toi Jane… " 

De Tarzan, on a l'image d’un homme-singe bondissant dans la jungle, s'exprimant en onomatopées et aussi distingué qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. A qui la faute ? Après avoir fait l’objet d’une vingtaine de livres, Tarzan a nourri une cinquantaine de films qui l’ont petit à petit dénaturé. La galerie de photos des quinze acteurs qui l’ont incarné est ainsi irrésistible. Aujourd’hui, il est encore un des personnages les plus populaires de tous les temps. Près de Los Angeles, un quartier entier porte son nom.

Le mythe de Tarzan, le seigneur de la jungle, est loin de s'éroder. Il se renforce même, car il correspond à une aspiration qui s'intensifie au fur et à mesure que notre société se modernise et se virtualise : c’est le retour à la nature. 

Bienvenue pour un petit tour dans la jungle africaine, sur le rivage du vieux Congo, à la découverte d’un homme intelligent et sensible, qui vit en harmonie avec les animaux et la nature.

 

L’histoire

Il était une fois, un jeune couple d’anglais qui se rendait en Afrique. Lord John et Lady Alice Greystoke se réjouissaient à l’idée de la vie qui les attendait sur ce continent, tout nouveau pour eux. Mais alors que leur bateau longeait le Congo, une mutinerie éclata. Nos deux anglais furent débarqués sur une plage inconnue, à mille miles de toute civilisation. 

Alice était enceinte et allait bientôt accoucher. Aussi son mari se dépêcha-t-il de leur bâtir une petite cabane, à l’abri de la pluie … et des bêtes sauvages. Les marins leur avaient laissé toutes leurs affaires, ils purent donc s’installer plus ou moins confortablement, disposant de quelques couvertures, de vêtements chauds et de livres pour s’occuper. C’est dans cette petite cabane de bois, à l’orée de cette immense jungle, que naquit le petit John.

Hélas, le bonheur déjà fragile des Greystoke fut de courte durée. Un matin, John retrouva sa femme sans vie dans leur lit. Et quelques jours plus tard, il fut lui-même attaqué et tué  par un énorme singe mâle, aux petits yeux rapprochés et injectés de sang. Il s’agissait de Kerchak, le chef de la tribu des grands singes. Le bébé n’aurait pas survécu sans Kala, une femelle singe du clan de Kerchak. Elle venait de perdre son petit... Aussi, quand elle vit cet étrange et minuscule singe blanc, elle s’en empara délicatement.

Kala éleva tendrement l’enfant. Elle l’appela Tarzan, ce qui signifiait Peau blanche.

Le petit homme grandit au milieu des singes. Il devint très fort pour un enfant de son espèce, il étonnait les singes par sa ruse et son astuce. Mais à bien des égards, il se sentait différent d’eux. Et Kala savait que le moment où elle devrait révéler à Tarzan la vérité sur ses origines arriverait tôt ou tard. Alors elle le conduisit  à la cabane sur la plage, et lui laissa découvrir ce qui fut sa première demeure.

(…)

 

Ainsi, chaque jour, Tarzan se rendait à la cabane, avide de savoir et de culture. En persévérant, Tarzan comprit l’énigme des petits insectes noirs sur les livres. Il devina grâce aux images ce que signifiaient certains mots. Puis il découvrit que les mêmes insectes composaient d’autres mots. C’est ainsi qu’à l’âge de 18 ans, il était incapable de parler l’anglais, mais il pouvait le lire et l’écrire.

 

Mais un jour que Tarzan se trouvait dans la cabane de son père, plongé dans les mystères d’un nouveau livre, la tranquillité de la jungle se rompit à tout jamais…

 

L’origine de la légende

Tarzan est un être purement fictif, né en 1912 sous la plume du romancier américain Edgar Rice Burroughs. Toutefois, il est certain que Burroughs s’est inspiré d’histoires vraies ! Au début du 20ème siècle,  beaucoup d’histoires circulaient, autour d'enfants qui grandissaient seuls dans la forêt…

Par exemple, en France, vers 1800, il y a eu celle de Victor de l’Aveyron, découvert à l'âge de 10 ans dans une forêt. On parla aussi d’un certain William Charles Mildin adopté par des singes : l’enfant aurait passé 15 ans dans la jungle entre 1868 et 1883, donc avant la rédaction du premier Tarzan de 1912.

Enfin Tarzan a aussi pour aînés Romulus et Remus, Robinson Crusoë ou encore Mowgli. Deux ans après sa parution, le livre est un bestseller et Burroughs en écrira une vingtaine de plus autour du personnage de Tarzan.

A une époque où le bonheur se mesure en argent et en biens matériels, Tarzan est en quelque sorte l’incarnation du rêve rousseauiste d’un paradis perdu. C’est la quête éternelle de l’homme civilisé qui veut retourner à la nature.

Articles recommandés pour vous