Monde

Syrie: sept morts dont quatre enfants après des frappes russes dans la région d'Idleb

Loading...
22 juil. 2022 à 08:23Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Xavier Lambert
Sept personnes parmi lesquelles quatre enfants ont péri dans des bombardements russes dans la région d'Idleb (nord-ouest de la Syrie), dernier grand bastion jihadiste et rebelle du pays, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

L'OSDH a confirmé la mort de "sept personnes parmi lesquelles quatre enfants d'une même famille, deux hommes et une personne non identifiée (...) à la suite de frappes aériennes russes" dans le secteur de Jisr al-Choughour.

Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, les enfants avaient moins de dix ans et six des sept victimes étaient des civils. D'autres personnes sont encore coincées dans les décombres, a-t-il précisé.

Les victimes étaient en majorité des déplacés syriens originaires de la province voisine de Hama, selon la même source.

La Russie, alliée avec la Syrie depuis des décennies, est le principal soutien du régime de Bachar al-Assad et intervient militairement depuis 2015 dans le pays.

Environ la moitié de la province d'Idleb, ainsi que des pans des provinces d'Alep, de Hama et de Lattaquié sont contrôlées par des factions opposées au régime de Damas, comme Hayat Tahrir al-Cham, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda.

Cette zone abrite également des groupes rebelles, soutenus à des degrés divers par la Turquie, et d'autres formations jihadistes, comme Houras al-Din.

Toutes ces factions ont déjà été la cible de raids aériens du régime syrien, de son allié russe, mais aussi de la coalition internationale antidjihadiste et des Etats-Unis eux-mêmes.

Depuis son déclenchement en 2011, le conflit syrien a tué environ un demi-million de personnes, dévasté les infrastructures et provoqué le plus vaste déplacement de population depuis la Seconde Guerre mondiale.

Sur le même thème : JT du 10/07/2022

Syrie : Les réfugiés privés d aide humanitaire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

"Droit de suite" : l’acclimatation n’est pas toujours simple pour les mères et enfants rapatriés de Syrie

Belgique

Articles recommandés pour vous