RTBFPasser au contenu

Syrie: l'armée turque est entrée dans l'enclave kurde d'Afrine

Tensions entre la Turquie et la Syrie

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

21 janv. 2018 à 11:38 - mise à jour 21 janv. 2018 à 14:041 min
Par Belga

Des soldats turcs sont entrés dimanche dans la région d'Afrine, dans le nord de la Syrie, au deuxième jour d'une vaste offensive contre une milice kurde considérée comme "terroriste" par Ankara, a affirmé le Premier ministre Binali Yildirim. Les avions de combat turcs qui mènent depuis samedi des frappes dans la région sous contrôle kurde d'Afrin, dans le nord de la Syrie, ont touché 45 cibles dimanche, indique un communiqué de l'état-major turc, au moins 8 civils ont succombé sous les frappes turques.

Trente-deux avions ont mené des raids contre des abris, des caches et des dépôts d'armes et de munitions appartenant à la milice kurde YPG (Unités de protection du peuple), est-il précisé.

De son côté, le président syrien Bachar al-Assad a condamné l'opération et affirmé qu'Ankara soutenait des groupes extrémistes.

Une branche du PKK

La Turquie accuse les YPG d'être la branche en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux qui mène une sanglante guérilla sur le sol turc depuis 1984.

Mais les YPG sont aussi l'épine dorsale des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par les Etats-Unis pour combattre le groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie.

Articles recommandés pour vous