RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Suspens et tensions autour de la sortie du nouveau Gaston Lagaffe : l'attendez-vous ?

Suspens et tensions autour de la sortie du nouveau Gaston Lagaffe : l'attendez-vous ?

30 ans après le dernier album de Gaston Lagaffe, les éditions Dupuis ont décidé de publier des nouvelles aventures, sauf que la fille de Franquin, décédé il y a 30 ans ne l’entend pas de la même oreille. Du côté des éditions Dupuis, l’argument pour demander à un dessinateur de plancher sur le nouvel album, c’est que les droits ont été rachetés il y a plusieurs années avec dans les contrats, une mention qui autorise la reprise du personnage. Du côté de sa fille, dépositaire du droit moral sur l’œuvre de son père, l’argument est que son père a plusieurs fois signifié sa volonté que personne ne reprenne son personnage, elle parle de plagiat. En attendant une décision de justice sur le fond, le projet est suspendu.

Voulez-vous d’un nouveau Gaston Lagaffe ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Franquin, Creator Of &#39 ; Gaston Lagaffe&#39 ; And &#39 ; Marsupilami&#39 ; On November 14th, 1996 In Belgium.
Franquin, Creator Of &#39 ; Gaston Lagaffe&#39 ; And &#39 ; Marsupilami&#39 ; On November 14th, 1996 In Belgium. 2011 Gamma-Rapho

"Franquin a décidé de céder ses droits à son éditeur"

Thierry, un auditeur de Tournai, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je ne suis pas contre un nouveau Gaston Lagaffe. Franquin a décidé de céder ses droits à son éditeur, alors je ne vois pas pourquoi un nouveau Gaston ne pourrait pas sortir sous la plume d’un autre dessinateur aussi talentueux que Delaf. Ça vaudrait le coup de voir ce que ça peut donner, comme pour les Astérix, ou les Corto Maltese."

Tous droits réservés / Gaston Lagaffe, véritable révolutionnaire.

"Le seul intérêt c’est que ça pourrait donner envie aux jeunes de remonter le temps"

Depuis Bruxelles, Sylvain nous partage son avis : "Il n’y a pas de nouveau Gaston Lagaffe. On ne copie pas. Les gens qui copient, ce sont des nains qui rêvent d’être des géants. C’est comme les copies de tableaux. Sur le fond je ne suis pas d’accord, mais le seul intérêt c’est que ça pourrait donner envie aux jeunes de remonter le temps et de lire les anciens albums. Si quelqu’un dit " on ne peut pas ", on ne peut pas ! Des gens sont capables de tout pour de l’argent."

Depuis / Gaston contre les contrats

"J’achèterais peut-être l’album car il ne faut pas rester sur ses positions"

Le débat s’achève à Saint-Georges-sur-Meuse avec Luce : "Je pense que toucher à une icône, c’est la dénaturer. Mon idée serait de faire un Gaspard Lagaffe qui serait le petit-neveu de Gaston, et qui aurait hérité de ses qualités et de ses défauts. Il ne faut pas trop y toucher. J’ai une affection particulière pour Gaston, ça a bercé ma jeunesse. Mais j’achèterais peut-être l’album, car il ne faut pas rester sur ses positions, avant de dire non il faut quand même tester."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous