C'est vous qui le dites

Supprimer les statues de Léopold II ? Il ne faut pas regarder un monument sans lire son histoire pour Jacques d'Aywaille

Jacques d'Aywaille : "ne regardez pas sans lire"

© KURT DESPLENTER - BELGA

10 juin 2020 à 09:33 - mise à jour 10 juin 2020 à 09:33Temps de lecture3 min
Par Sophie Businaro

Depuis quelques jours, plusieurs pétitions demandent le retrait des statues à l’effigie de Léopold II en raison de sa politique au Congo. Une statue vandalisée a déjà été retirée à Anvers, l’Université de Mons a également retiré un buste.

Faut-il supprimer toutes les traces de Léopold II de l’espace public ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

Jacques d'Aywaille : "ne regardez pas sans lire"
Jacques d'Aywaille : "ne regardez pas sans lire" © Tous droits réservés

"Ce sujet est interpellant..."

Jacques, un auditeur originaire d'Aywaille, est intervenu sur notre antenne à ce sujet : "Je suis issu de l'immigration et professeur d'histoire donc ce sujet m'interpelle... Il est d'ailleurs débattu dès la 4ème secondaire dans les écoles, cela fait partie du programme depuis 3-4 ans. Personnellement, je suis mitigé... Certaines peuvent rester, d'autres pas. Si Léopold II n'avait pas été là, il n'y aurait plus de Belgique parce qu'on était terriblement menacé par la France notamment et comme on ne savait pas qui était l'ennemi, dans la tête de Léopold II, il fallait une colonie et lui, en haut de la chaîne, il n'a pas bien géré les choses au niveau du Congo. Et ça a été terrible mais est-ce qu'il faut pour autant déboulonner toutes les statues à son effigie ? Certaines rues portent des noms de nazis et n'ont pourtant jamais été changées..."

Il faut expliquer aux citoyens les bons et les mauvais côtés du règne de Léopold II

 

Plutôt que d'enlever ces statues de l'espace public, Jacques propose d'instruire les gens au sujet de Léopold II : "Il serait peut-être préférable de mettre un QR code sur le socle de chaque statue pour expliquer que Léopold II a certainement du sang sur les mains mais expliquer aussi les bons côtés de son règne. Les jeunes adorent les QR codes et il ne faut pas regarder un monument sans lire le texte ! N'oublions pas que Léopold II s'est battu pour que les enfants ne travaillent plus au fond des mines, il s'est battu pour que le syndicalisme existe, le suffrage universel pluraliste, c'est lui et le dimanche également. Il n'a pas fait que de mauvaises choses et il faut expliquer les deux côtés ! Cela fait 110 ans que ces statues sont là et elles doivent rester à leur place ; ce sont des faits culturels historiques mais avec de la pédagogie et des explications pour les citoyens, on pourra faire preuve de plus de compréhension."

Jacques d'Aywaille : "ne regardez pas sans lire"
Jacques d'Aywaille : "ne regardez pas sans lire" © JONAS ROOSENS - BELGA

"Ces statues ont leur place"

Direction Couillet à présent, dans la région de Charleroi, où Marjorie ne partage pas cet avis  : "Je suis à l'aube de la quarantaine donc ma jeunesse ne me permet pas de connaître toute l'histoire de la Belgique et toutes les facettes de Léopold II et de la colonisation... Et j'admets que pour son côté sombre et dominant, c'est peut-être une glorification inutile et le symbole n'a peut-être plus sa place dans l'espace public. Maintenant, je trouve que ces statues, en général, ont leur place car j'estime - et ce, même si la lutte contre le racisme est importante - qu'il s'agit aussi de racisme envers notre histoire que de vouloir supprimer ces statues. Un humain a aussi des cicatrices sur son corps et il vit avec ; c'est pareil pour l’histoire d'un pays ! Pour moi, la lutte contre le racisme ne se résume pas à enlever des statues."

Jacques d'Aywaille : "ne regardez pas sans lire"
Jacques d'Aywaille : "ne regardez pas sans lire" © Tous droits réservés

"Enlever des statues ne changera pas l'histoire du pays"

Enfin du côté de Gand, Jean-Claude témoigne : "Il faut les laisser purement et simplement car c'est notre histoire et c'est avec le passé qu'on va construire l'avenir ! Mais ce n'est pas en détruisant des statues ou bâtiments qu'on va changer quelque chose à l'histoire d'un pays ! Et ça se fait dans d'autres pays aussi comme par exemple au Cap-Vert : dans les parcs, vous trouverez les statues des gouverneurs et généraux portugais du temps colonial, tout est toujours là car c'est l’histoire du pays ! Dans ce cas-ci, on ne glorifie pas l'horreur, il faut simplement connaître l'histoire du Congo mais très peu la connaissent ! En plus, si on commence comme ça, alors on enlève aussi les statues des présidents de la République française qui ont commis des crimes en Afrique ?! Non ! Expliquons plutôt l'histoire de chaque pays aux citoyens, ça, c'est une bonne solution."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et la Une pour trois nouveaux débats.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous