RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tipik - Pop Culture

Summer body : la campagne espagnole fait polémique

Espagne : polémique autour d une campagne pour des corps libérés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 août 2022 à 12:54Temps de lecture1 min
Par Malaïka Mukaz

La campagne body positive lancée par le ministère de l’Égalité espagnol est vivement critiquée. Trois femmes figurant sur l’affiche n’ont pas donné leur accord et leurs corps ont été modifiés.

Loading...

Afin de promouvoir la diversité des corps des femmes et leur acceptation, le ministère de l’Égalité a lancé la campagne "El verano también es nuestro" (L’été nous appartient aussi). De prime abord, ça peut sembler une bonne idée. Sauf que trois femmes figurant sur l’affiche n’ont jamais donné leur accord. Et, pire encore, leurs corps ont été modifiés, ce qui est hautement paradoxal dans le cadre d'une telle campagne.

C’est le cas de Sian Green-Lord qui apparaît trois fois sur le visuel avec des maillots de bain différents, des poils en plus et sans sa prothèse de jambe (jambe qu’elle a perdue en 2013, percutée par un taxi). "Je ne sais même pas comment expliquer l'intensité de la colère que je ressens… Je tremble littéralement […] C’est une chose d’utiliser mon image sans permission, c’en est une autre de modifier mon corps… Je n’ai pas de mots, cela dépasse les limites.", a déclaré Sian.

Capture d'écran Twitter

Nyome Nicholas-Williams est dans le même cas. "C’était agréable de voir l’image au départ, mais ensuite j’ai vu que c’était pour une campagne et ça m'a agacée car on ne m’avait même pas demandé de participer", a-t-elle partagé dans les colonnes de The Garduian. À la BBC, elle a dit être ennuyée : "C’est grossier et c’est irrespectueux. Ils ont dit qu’ils avaient utilisé mon image parce qu’ils manquaient de temps..."

Juliet Fitzpatrick a, quant à elle, carrément subi une ablation des seins. "Je pense que mon visage a peut-être été utilisé sur le corps d’une femme qui a un sein. Pouvez-vous me dire quelles images avez-vous utilisées pour créer cette femme ?", a-t-elle posté sur Twitter.

Arte Mapache, qui a réalisé le montage, s’est ensuite excusée sur le même réseau. " Etant donné la controverse – justifiée – sur le droit à l’image dans l’illustration, j’ai décidé que la meilleure façon de réparer les dommages qui ont pu résulter de mes actions est de partager l’argent que j’ai reçu pour ce travail et de donner des parts égales aux personnes figurant sur l’affiche ". 4490€ seront donc partagés.

Sur le même sujet

Les plages espagnoles promeuvent le body positive

Psychologie

Clap de fin pour le summer body ?

Beauté

Articles recommandés pour vous