Diables Rouges

Les Diables rouges accrochés par la Grèce au terme d’un partage en mode mineur

Belgique - Grèce : 03 juin 2021 (1-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

28 mai 2021 à 17:00 - mise à jour 03 juin 2021 à 20:48Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants

Les Diables rouges ont entamé leur préparation pour l’Euro par un partage peu emballant contre la Grèce, ce jeudi au Stade Roi Baudouin (1-1). Les Belges ont manqué d’intensité et de créativité.

Bousculée pendant le premier quart d’heure, notre sélection a repris la main et a fait parler son efficacité. Mais le seul but de Thorgan Hazard n’a pas permis d’accrocher une victoire, toujours intéressante pour le moral. Giorgios Tzavellas a égalisé en milieu de deuxième période.

La Grèce, absente de l’Euro, est pratiquement en vacances. Mais elle ne compte pas servir de faire-valoir. Elle le prouve directement. Une passe mal ajustée de Toby Alderweireld envoie involontairement Giorgios Masouras au duel avec Simon Mignolet. Le N1 du soir intervient du pied avec autorité (3e). L’envie est clairement grecque et la pression est sur une défense belge pas encore rentrée dans son match. Mignolet repousse difficilement une frappe lourde de Tasos Bakasetas (9e).

 


►►► À lire aussi : Martinez après le match contre la Grèce, "Un manque d’intensité en défense qu’il faudra corriger"
►►► À lire aussi : Le tandem Carrasco et Hazard séduit, Doku confirme, la défense inquiète : les notes des Diables Rouges face à la Grèce


Il est temps de réagir. Les Diables l’ont bien compris. La machine se met doucement en marche à la sortie du premier quart d’heure. Jeremy Doku et Dennis Praet combinent pour mettre Romelu Lukaku en position idéale. Sans un super réflexe de Odisseas Vlachodimos, l’attaquant de l’Inter aurait ouvert le score (14e).

 

Hazard-Carrasco, ticket gagnant à gauche

La maîtrise change de camp. Depuis son petit banc, Roberto Martinez ne doit plus patienter trop longtemps pour voir ses hommes prendre les devants. Ils punissent la première approximation grecque (ballon remis plein axe). Le duo Thorgan Hazard-Yannick Carrasco s’entend parfaitement. Il est séduisant et efficace ! La remise aveugle du Madrilène est prolongée au fond des filets par le joueur de Dortmund (1-0, 20e).

Si ça file à gauche, ça percute à droite avec Doku dans le rôle du dynamiteur. Lukaku tente une madjer mais le centre du Rennais continue sa route jusqu’à Hazard qui frappe sur le poteau (36e).

Comme on pouvait s’y attendre, la mi-temps est synonyme de changements. Dries Mertens et Michy Batshuayi remplacent Jeremy Doku et Romelu Lukaku.

Les Diables surpris sur une phase arrêtée

Les Diables attendent la Grèce un peu plus bas avant de reprendre la direction des opérations. Tirs contrés, demi-occasions, les Belges dominent mais ne convertissent pas au marquoir. Ils ne sont donc pas à l’abri. Masouras, encore lui, prend la profondeur. Mignolet écarte le danger du bout des gants (61e). L’ailier de l’Olympiakos ne réussit pas à conclure lui-même. Il met son pied droit au service du collectif. Son coup franc est expédié par Kyriákos Papadopoulous sur le montant de Big Si. Tzavellas fait preuve d’opportunisme et d’habilité au rebond (1-1, 65e).

La dernière demi-heure n’offre pas grand-chose à part ses huit changements, dont la montée de Matz Sels.

Même si les Diables nous ont habitué à mieux, tout n'est pas négatif dans ce match. Thorgan Hazard et Yannick Carrasco ont été séduisants pour leur première association. Il y a eu des bonnes séquences en première période. Comme souvent dans les amicaux, le rythme diminue au fil des minutes. Roberto Martinez aura aussi certainement pointé des pistes d'amélioration. Il lui reste une dizaine de jours pour peaufiner les détails et amener son groupe au niveau souhaité.

Loading...
Loading...
Loading...
+1

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous