RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Student for Monday, la plateforme qui veut faciliter la tâche aux étudiants en recherche de stage

Student For Monday veut faciliter la recherche de stage
03 févr. 2022 à 15:44Temps de lecture1 min
Par Margaux Guyot

Pour les étudiants du supérieur, la recherche de stage peut parfois se révéler être une vraie galère.

Trois entrepreneurs du Brabant wallon ont donc uni leur force pour lancer la plateforme Student for Monday. Le concept ? L’étudiant ou l’étudiante en recherche de stage peut se créer un profil en mentionnant ses compétences techniques, ses atouts humains et la période de stage recherchée. L’entreprise, elle, va publier une offre en espérant qu’une correspondance se fasse automatiquement avec le profil d’un étudiant grâce au logiciel de la plateforme.

"Le démarrage de notre plateforme part du constat que les étudiants ont du mal à identifier les bons stages et qu’ils perdent beaucoup de temps dans la recherche de ce stage", explique Pierre van Steenbergh, cofondateur de Student for Monday. "Les entreprises quant à elles reçoivent beaucoup de candidatures qui sont non pertinentes et donc perdent beaucoup de temps à les traiter. On voulait faciliter tout ce processus pour les deux parties."

Pierre van Steenbergh, Laurent Lemmens et Gwenaël Nemry sont à l’origine du projet.
Pierre van Steenbergh, Laurent Lemmens et Gwenaël Nemry sont à l’origine du projet. Student for Monday

Actuellement, l’offre de la plateforme ne concerne que six secteurs : le marketing et la communication, l’IT, les ressources humaines, la comptabilité, le droit et l’immobilier. "Ne vous inquiétez pas, il va encore y avoir plein d’autres secteurs qui vont arriver par la suite, mais ces six secteurs sont ceux qui sont les plus demandés par les entreprises à l’heure actuelle et on a voulu répondre à cette demande", rassure Pierre van Steenbergh.

Le service est gratuit pour les étudiants mais payant pour les entreprises. La plateforme a été lancée à la mi-janvier et compte déjà une centaine d’étudiants et une cinquantaine d’entreprises actifs. L’objectif est d’arriver à 3000 utilisateurs à la fin de l’année. 

Articles recommandés pour vous