RTBFPasser au contenu

Les éclaireurs

Stress et Anxiété : quels mécanismes ?

Stress et Anxiété : quels mécanismes ?
04 déc. 2021 à 17:003 min
Par Fabienne Vande Meerssche et Sarah Poucet

Ce samedi 4 décembre 2021, l’invité de Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) dans LES ECLAIREURS est Alexandre HEEREN, Chercheur Qualifié FNRS, Professeur de psychologie à l’UCLouvain et directeur du " Stress and Anxiety Research Lab " de l’UCLouvain.

DIFFUSION : samedi 4 décembre 2021 à 17h08’ et dimanche 5 décembre 2021 à 23h08’.

Alexandre Heeren

Alexandre Heeren est Chercheur Qualifié FNRS et Professeur de psychologie à l’UCLouvain.

En 2020, il a créé le " Stress and Anxiety Research Lab " de l’UCLouvain.

Avec son équipe, il mène de la recherche fondamentale sur le rôle et les mécanismes du stress et de l’anxiété. Ce laboratoire est à la croisée de deux instituts de recherche dont est membre le chercheur : l’Institut de recherche en sciences psychologiques (IPSY), et l’Institut de Neurosciences (IoNS) de l’UCLouvain.

Licencié en Sciences psychologiques de l’UCLouvain, Alexandre Heeren a suivi un master complémentaire en cliniques psychothérapiques intégratives à l'UCLouvain et l’Université de Genève.  Sa thèse de doctorat, réalisée grâce à une bourse FNRS, portait sur la neuropsychologie de l’anxiété (2012). Son post-doctorat fut mené sur deux continents différents. D’abord, à l’Université de Gand avec un mandat de chargé de recherches FNRS, portant sur le domaine des neurosciences des émotions et plus particulièrement de l’anxiété. Et, pendant deux ans, à l’Université d’Harvard à Cambridge (USA), Alexandre s’est spécialisé dans l’utilisation d‘outils mathématiques basée sur la théorie des graphes pour clarifier les interactions entre des mécanismes clés des troubles anxieux.

Il est l’auteur de plus de 100 publications scientifiques dans des journaux internationaux et  a reçu de nombreux prix pour son travail scientifique, dont le prestigieux " STAR Early Career Award " (en 2020) de la STAR Society pour sa contribution exceptionnelle à la compréhension des mécanismes psychologiques, biologiques et sociaux liés aux stress et à l’anxiété, et ce notamment pour l’approche mathématique développée lors de son post-doctorat. 

La STAR (Stress, Trauma, Anxiety and Resilience Research Society) est une organisation internationale multidisciplinaire de chercheurs et praticiens qui s’intéressent à la recherche sur les phénomènes liés au stress et à l’anxiété. Chaque année, elle décerne les prix STAR dans trois catégories : le prix pour l’ensemble de la carrière, le début de carrière et le prix pour le développement des étudiants. 

En 2020, Alexandre Heeren a été classé parmi les 5% de scientifiques les plus influents dans le domaine de la psychologie par le journal PLOS Biology dans sa liste " 2020 ranking of top world scientists ".

Consultez les publications d’Alexandre Heeren sur ResearchGate.

Découvrez le portrait d’Alexandre Heeren  sur la chaine Youtube " Visages de la recherche " de l’UCLouvain.

Ses recherches les plus récentes

Alexandre Heeren a initié, avec son équipe de recherche, une série d’études sur le rôle de nos émotions, et particulièrement l’anxiété, dans l’adaptation face aux changements climatiques. 2080 participant.e.s francophones originaires de 8 pays d’Afrique et d’Europe ont répondu à une enquête en ligne. Les résultats montrent que les changements climatiques ont bien un impact sur le bien-être psychologique, et pas uniquement sur les personnes qui en subissent les conséquences concrètes. 12% des répondant.e.s souffrent d’éco-anxiété sévère qui se traduit en inquiétudes, pleurs et difficultés de sommeil. Chez certain.e.s, l’éco-anxiété génère une réaction positive, comme la mise en place de comportements éco-responsables. 

Alexandre Heeren a aussi récemment travaillé avec la doctorante Charlotte Coussement sur la question des troubles du sommeil. Pourquoi la dépression et le trouble anxieux se présentent-ils souvent conjointement chez des patients ? C’est la question à laquelle ils ont tenté de répondre en modélisant les relations entre les symptômes de ces troubles. Leur recherche a montré que les problèmes liés au sommeil ont une influence importante sur les interconnexions entre les groupes de symptômes des deux pathologies. Cette théorie suggère donc une nouvelle approche thérapeutique ciblée sur les troubles du sommeil. Si la récolte de données auprès des patients a permis aux deux chercheurs de décrire les interconnexions, la prochaine étape est de se pencher sur la question de la temporalité. Les troubles du sommeil sont-ils une cause ou une conséquence de la dépression et de l’anxiété ?

Une étude à consulter dans le Journal of Affective Disorders.

Articles recommandés pour vous