RTBFPasser au contenu

Steven Van Gucht : "Un événement Covid Safe n’est pas nécessairement sûr"

Steven Van Gucht : "Un événement Covid Safe n’est pas nécessairement sûr"
15 oct. 2021 à 08:47 - mise à jour 15 oct. 2021 à 09:152 min
Par A.T.

Ce vendredi, le Covid Safe Ticket a été introduit dans la région bruxelloise. La Région wallonne a annoncé qu’elle allait emboîter le pas à partir du 1er novembre.

La tendance décelée ce jeudi dans les chiffres de l’épidémie de coronavirus en Belgique fait plus que se confirmer ce vendredi 15 octobre : le tableau de Sciensano affiche une progression de 19% des cas, mais à nouveau, si on prend en compte les chiffres des derniers jours, non pris en compte dans la moyenne de Sciensano, l’augmentation est beaucoup plus rapide encore.

Lors d’une conférence de presse Sciensano, Steven Van Gucht commente ces chiffres : "Une tendance à la hausse des contaminations de cas dans tout le pays et toutes les catégories d’âge. On s’attend à ce que cette tendance à la hausse s’accélère."

Selon le virologue, les mesures d’assouplissement et la saison automnale sont les causes principales de cette tendance à la hausse.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique ce vendredi 15 octobre : la hausse des contaminations s’accélère, plus de décès, notamment de personnes plus jeunes


Le profil des personnes en soins intensifs ne varie pas tellement, selon le virologue : "En moyenne, il s’agit des personnes entre 50 et 70 ans, une grande partie d’entre eux n’est pas vaccinée. De temps en temps, il arrive qu’une personne vaccinée arrive en soins intensifs, car le vaccin ne couvre pas totalement le risque d’infection."

Steven Van Gucht ajoute : "On voit aussi des jeunes de 20-30 ans en soins intensifs, mais ça reste encore rare. On ne voit pas de changement dans ce profil. Il n’y a pas de tendance à la hausse des jeunes dans les soins intensifs."

On constate également une forte hausse du nombre d’infections chez les jeunes de moins de 12 ans. "C’est normal", relativise le virologue, "c’est la partie de la population qui n’est pas vaccinée."

Covid Safe Ticket : une barrière mais pas suffisante

Selon Steven Van Gucht, il y a deux raisons d’utiliser le Covid Safe Ticket : il s’agit d’une barrière contre le virus et ça permettrait d’inciter la population à se faire vacciner. "C’est une barrière, ça peut aider à organiser des événements, mais ce n’est pas totalement sûr étant donné que les personnes ne portent pas de masque et ne respectent pas les distances sociales."

Avant de conclure : "Un événement Covid Safe n’est pas nécessairement "safe", sûr. Je me sens un peu plus rassuré, mais ce n’est pas une garantie de ne pas contracter le virus. J’espère que le Covid Safe Ticket aura un impact sur la vaccination."

Sur le même sujet

21 oct. 2021 à 12:58
1 min
15 oct. 2021 à 11:51
4 min

Articles recommandés pour vous