RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Stavelot, Trois-Ponts, Malmedy : des projets "nature" pour compenser la ligne à haute tension d’Elia

Stavelot, Trois-Ponts, Malmedy : des projets "nature" pour compenser la ligne à haute tension d’Elia
25 mai 2021 à 15:542 min
Par François Braibant

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité à haute tension finance un fonds de 340 000 Euros pour "soutenir le développement durable et la biodiversité au travers d’aménagements et de projets paysagers" dans cinq communes de l’arrondissement de Verviers : Malmedy, Spa, Stavelot, Stoumont et Trois-Ponts.

Ces communes sont traversées par le projet "boucle de l’est" qu’Elia est occupée à réaliser. Il faut rénover la liaison électrique à haute tension entre Bévercé, Bronromme et Trois-Ponts. Le premier segment date de 1930 et est en fin de vie. Le deuxième a été installé en 1967 mais doit lui aussi être renforcé.

Aider les forêts ravagées

Les lignes aériennes à haute tension sont une trace humaine très visible dans les paysages naturels. Elia a jugé nécessaire de compenser cette dénaturation. Le transporteur électrique va financer "28 aménagements et projets […] afin d’améliorer la qualité paysagère et la biodiversité"… de même que sa propre image. Les projets seront accompagnés par la coopérative Ecofirst.

Avec l’argent d’Elia, les communes de Malmedy, Stavelot et Stoumont vont lancer un projet de "forêt résiliente". "Ce projet est né de l’inquiétude des communes par rapport aux insectes ravageurs comme le scolyte qui attaquent leurs forêts" explique Lionel Coquelet de l’asbl Ecofirst, qui va mettre le projet en oeuvre pour le compte d’Elia. "Les communes sont dans une sorte d’impuissance par rapport au fait que les arbres ne sont plus valorisables comme auparavant.

Que faire de ces arbres ravagés ? "Ces communes souhaitent pouvoir gérer leurs forêts plus durablement. En plus d’actions de sensibilisation, de colloques, il y aura aussi des actions pour soutenir les propriétaires forestiers dans leur effort de renouvellement de la forêt, avec une diversification des espèces qui sont plantées, en vue de mieux résister au changement climatique. Il y aura aussi une recherche de potentielle valorisation locale du bois."

Greenwashing ?

"Non, ce n’est pas du greenwashing" assure Lionel Coquelet. "Il y a vraiment des aménagements qui sont faits sur le terrain." Parmi les projets soutenus, Malmedy, Stavelot, Stoumont et Trois-Ponts lutteront contre les espèces végétales invasives comme la renouée du Japon, Stavelot créera un verger hautes tiges et une mare à Ster, Stoumont et Stavelot vont clôturer des aires de "régénération de jeunes arbres", c’est à-à-dire des endroits dans la forêt où de jeunes arbustes pourront pousser sans se faire grignoter. Il y aura encore des haies plantées, une passerelle remplacée au-dessus d’un ruisseau et des nichoirs disposés pour les oiseaux.

 

Sur le même sujet

06 juin 2021 à 14:09
1 min

Articles recommandés pour vous