Standard : Compter uniquement sur la jeunesse ne suffira pas cette saison

Raskin, Pavlovic, Delferriere, il faudra des joueurs d’expérience pour encadrer les jeunes joueurs.

Une nouvelle saison de Pro League débute déjà ce 23 juillet avec une belle affiche, le Standard recevra Genk. Mais à quelques jours du début du championnat, le club liégeois semble loin d’être prêt pour une telle affiche. Après une maigre 6e place la saison dernière qui n’offrira pas de Coupe d’Europe lors de ce nouvel exercice, les Rouches vont devoir réagir.

Une défaite contre Rochefort, 4 partages face l’Union, Lens, et Rennes ainsi qu’une courte victoire 3-2 face au Cercle, la préparation du Standard de Liège ne rassure pas encore. Un mois après la reprise, les hommes de Mbaye Leye entrent pourtant bientôt dans le vif du sujet.

Il va falloir recruter

À l’heure actuelle, le noyau du Standard semble clairement manquer de qualités. Et si le mercato est agité en bord de Meuse, il l’est principalement dans le sens des départs. Les dirigeants doivent en effet à tout prix diminuer l’importante masse salariale vu les difficultés financières du club.

"Avant d’envisager des gros transferts entrants, les dirigeants doivent surtout envisager des transferts sortants pour se débarrasser de salaires importants" explique Alex Teklak"Il faut donc trouver des accords avec ces joueurs-là et ce n’est certainement pas évident."

Parmi les joueurs qui quittent le navire liégeois, Avenatti, Cop ou encore Jans. Certainement pas des titulaires indiscutables, mais des remplaçants qui pouvaient soulager d’autres joueurs. D’autant plus qu’Oulare est proche de rejoindre Barnsley, tandis qu’Hugo Siquet intéresse le LOSC.

Oularé et Siquet pourraient bien quitter le Standard.

Si ces départs sont actés, il faudra absolument recruter un attaquant pour soutenir Klaus et Muleka. Un défenseur latéral devra également être une priorité pour remplacer Siquet et Jans.

Autre départ qui ne fait pas les affaires du Standard, celui de Zinho Vanheusden. Après 3 saisons à Liège, il est rapatrié par l’Inter Milan et est prêté au Genoa. Sans lui, il ne reste plus comme défenseurs centraux que Laifis, Sissako, Dussenne et Delferriere. Cela paraît bien maigre pour un club avec les ambitions du Standard.

D’un autre côté, la saga Michel-Ange Balikwisha a également agité les esprits et a mis à mal les plans de Leye pour le début de compétition. Malgré tout, il s’agit du seul transfert sortant qui a rapporté de l’argent au Standard, quelque 6 millions d’euros.

S’il veut être compétitif, le Standard n’aura pas d’autre choix que de recruter un attaquant pour soutenir Klaus et Muleka, un défenseur latéral ainsi qu’un ailier vu qu’Mbaye Leye ne semble plus être convaincu par les prestations de Carcela et Lestienne. Le chantier est donc encore important, mais le temps presse.

Continuer à intégrer des jeunes

Si le Sporting d’Anderlecht peut se targuer d’avoir sorti pas mal de jeunes lors des dernières saisons, il est indéniable que le Standard s’inscrit également dans cette optique.

"Je pense aussi que le recadrage de quelques anciens joueurs qui finalement maintenant se retrouvent dans le noyau B était une forme de signal envoyé par le staff" ajoute Alex Teklak"Un signal aussi envers les jeunes. Je crois qu’ils n’ont pas le choix. Je ne vais pas dire que par défaut, ils doivent les lancer, mais la situation financière du club s’y prête plutôt bien."

Jusqu’à la fin de la saison 2019-2020, Arnaud Bodart était l’arbre qui cachait la forêt, l’un des seuls jeunes à avoir réussi à passer l’étape de la post-formation. Alors manque de talent parmi les U21 ou manque de confiance donné par les entraîneurs de l’époque ? Difficile à dire mais ce qui est certain est que depuis l’arrivée de Mbaye Leye, de nombreux jeunes ont eu l’occasion de fouler la pelouse du Stade Maurice-Dufrasne.

Les plus marquants resteront bien évidemment Hugo Siquet, Michel-Ange Balikwisha ou encore Nicolas Raskin, mais d’autres ont également eu du temps de jeu. Pavlovic a pris part à 13 matchs cette saison, Delferrierre 5, Calut 3 et Ngoy 1. Une manière pour ces jeunes joueurs de goûter au monde professionnel et faire les efforts nécessaires pour s’y installer.

Et notre consultant d’ajouter : "Même si c’est pour des raisons financières que des jeunes doivent jouer, je trouve ça bien. Moi, je préfère que le Standard joue avec des jeunes pour des raisons pareilles plutôt que de ne pas les voir jouer du tout. C’est aussi important pour l’avenir du football belge et de nos équipes nationales. Donc à voir s’ils seront compétitifs immédiatement ou pas."

Malgré tout, compter uniquement sur eux sera clairement insuffisant. Sans renforts d’expérience, le Standard risque à nouveau de vivre une saison compliquée.

Articles recommandés pour vous