L'échappée musicale

Stage+, la nouvelle plateforme de streaming audio et de concerts classiques de Deutsche Grammophon

© Getty Images

28 nov. 2022 à 11:54Temps de lecture3 min
Par Xavier Flament

Le label jaune iconique de la musique classique qui fêtera ses 125 ans l'année prochaine a décidé en cette fin de mois de novembre de se lancer dans l'aventure du streaming de concerts et de disques sur sa nouvelle plateforme Stage+. Xavier Flament nous en dit plus dans son échappée musicale.

Echappée musicale

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le projet n'est pas récent : Deutsche Grammophon avait en effet lancé à la hâte DG Stage durant les confinements liés à la pandémie. Le label a décidé de retravailler sa formule ainsi que sa plateforme et sa dernière évolution s'appelle Stage+Deutsche Grammophon croit toujours au streaming des concerts live et ce, même si les concerts ont repris dans les salles. La plus veille et la plus prestigieuse firme de disques classiques, qui fêtera ses 125 ans l’an prochain, a des moyens puisqu’elle appartient au groupe Universal. Après le lancement de DG Stage, Frank Briegmann, le patron d’Universal Music et de Deutsche Grammophon, a constaté qu’il y a, dit-il, "une croissance significative de la demande de concerts et d'opéra diffusés en direct."

DG vient donc de lancer la dernière évolution de sa plateforme numérique, qui devient Stage+, et qui permet d’accéder non seulement aux dernières sorties de DG et Decca, à l’énorme fonds d’archives du label jaune, à des interviews et des documentaires, mais aussi à ces concerts diffusés en direct depuis les plus belles salles du monde.

Le lancement de la plateforme a eu lieu vendredi soir avec le récital du pianiste islandais Vikigur Olafsson, depuis la salle toute rouge de l’Harpa, près du port de Reykjavik, avec From Afar, le programme de son dernier disque sorti chez Deutsche Grammophon. Ce lundi soir, à 19h, ce sera la première en audio et vidéo du Ring de Wagner donné cet été à Bayreuth et passé récemment sur Musiq3.

Loading...

Des moyens à la hauteur du prestige du label

Quand les salles se sont équipées à toute vitesse au moment du covid, on a vu que ces retransmissions figeaient un cérémonial lui-même figé depuis 150 ans. C’était donc difficilement regardable. Il suffit d’ailleurs de voir les chiffres de diffusion sur YouTube. Ce qui a fonctionné, c'est lorsqu'une vraie réalisation était mise en place, comme on l’a vu, en 2021, avec Quinte et sens, un superbe film de la Philharmonie de Paris. On y voit un orchestre éclaté dans l’espace, filmé sous tous les angles, notamment avec des drones, et des effets de clair-obscur fascinants qui autorisent même un exploitation en salles.

Dans les projets plus artisanaux, les lives sur Youtube du Jardin musical, à Bruxelles, où le pianiste Julien Brocal et son équipe ont créé de toutes pièces un dispositif d’éclairage et de captation qui rend parfaitement l’atmosphère chaleureuse et conviviale qu’ils veulent créer pour leur lieu musical.

C’est la même idée pour Stage+, portée au niveau de professionnalisme d’une major de l’entertainment, en multicaméras, définition 4K et son dolby Atmos pour ceux qui ont un ensemble surround et une smartTV. Stage+ est évidemment aussi disponible sur smartphone via une app dédiée, le tout dans un écosystème fermé, conçu sur des algorithmes de recommandation calibrés pour l’amateur de musique classique.

Un boulevard devant eux

La nouvelle offre du label est imparable : il y a un boulevard devant eux, surtout quand on possède les droits sur des artistes du niveau de Lang Lang, Daniel Barenboim, Gustavo Dudamel, Yuja Wang ou Daniil Trifonov, et sur un back-catalogue du label au potentiel infini, là où des initiatives indépendantes comme le Jardin musical ou des salles de concert vont vite se heurter aux sociétés de droits d’auteur et y regarder à deux fois avant de se lancer dans de l’innovation.

Reste l'inconnue de la demande… va-t-elle se maintenir alors que les habitudes de consommation culturelle en ligne changent très vite? Y aura-t-il suffisamment d’afficionados pour payer un abonnement à 15 euros par mois, un tarif plus cher que les plateformes mainstream qui trustent le marché ? 

Chez Musiq3, nos catalogues de concerts classiques sont toujours disponibles. Découvrez nos catalogues Auvio Concerts au château et Daniel Barenboim.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous