RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Asie

Sri Lanka : une crise économique historique hantée par un lourd passé

03 avr. 2022 à 13:06Temps de lecture2 min
Par Julien Malpas

L’économie du Sri Lanka est au plus mal. Dévaluation de la monnaie, hausse des prix, pénuries, … Une situation qui suscite la colère des habitants. Des manifestations massives ont lieu ce dimanche, dans un pays placé sous état d’urgence, avec une mobilisation de l’armée et des réseaux sociaux coupés. Mais comment en est-on arrivé là ?

Une guerre longue d’un quart de siècle

Tout d’abord, un court rappel historique et géographique : le Sri Lanka, c’est un pays insulaire de 22 millions d’habitants, situé dans l’océan Indien, à une trentaine de kilomètres au sud de l’Inde.

Après avoir été colonisée par le Portugal, les Pays-Bas, puis les Britanniques, la population obtient finalement son indépendance en 1948.

Quelques décennies plus tard, en 1983, une guerre civile éclate dans le pays. Elle oppose le gouvernement sri lankais (à majorité bouddhiste) et les Tigres de libération de l’Îlam tamoul, une organisation séparatiste du nord de l’île (à majorité hindoue, chrétienne et musulmane).​​​​​​​

Des maisons détruites lors de la guerre, au nord du Sri Lanka
Des maisons détruites lors de la guerre, au nord du Sri Lanka © Tous droits réservés

La guerre prend fin en 2009 par un assaut de l’armée sri lankaise dans le nord de l’île. Mais le bilan humain de ce conflit est lourd, au moins 100.000 morts selon l’ONU.

Une fratrie au pouvoir

À la sortie de la guerre, en 2010, le président sortant Mahinda Rajapaksa est réélu pour un nouveau mandant. Il tente alors de prolonger son règne en retirant la limite de 2 mandants inscrite dans la constitution. Cinq ans plus tard, c’est finalement Maithripala Sirisena qui remporte les élections. Son arrivée au pouvoir fait naître un espoir de réconciliation avec la minorité tamoule, au nord de l’île.

Mais en 2019, il cède finalement sa place à Gotabaya Rajapaksa, le frère de Mahinda Rajapaksa, qu’il nomme alors Premier ministre. Leur troisième frère, Basil, est également au gouvernement en tant que ministre des Finances, tout comme un de leur neveu.

Des manifestants portant des masques à l’effigie de Gotabaya,  Mahinda et Basil Rajapaksa
Des manifestants portant des masques à l’effigie de Gotabaya, Mahinda et Basil Rajapaksa AFP or licensors

Aujourd’hui, la famille a la mainmise sur le pays, notamment grâce à la victoire de leur parti (SLPP) aux élections législatives en 2020.

Un tourisme en berne

Minée par 25 ans de guerre, l’économie du Sri Lanka a eu du mal à se développer. Aujourd’hui, elle repose principalement sur les industries du thé et du textile, sur l’agriculture, mais aussi sur le tourisme.​​​​​​​

Une touriste marche sur la plage à Mirissa au Sri Lanka
Une touriste marche sur la plage à Mirissa au Sri Lanka AFP or licensors

Malheureusement, la crise du COVID et les attentats islamistes de Pâques 2019 sont venus mettre un sérieux coup de frein à ce secteur majeur. Pour faire face à cette crise touristique, en mars 2020, le gouvernement impose des restrictions drastiques aux importations pour défendre sa monnaie.

Deux ans plus tard, la situation reste critique. Le pays fait face à des pénuries d’aliments, d’essence et de médicament. Sans oublier des coupures de courant à répétition. Une situation lourde à supporter pour les Sri Lankais, mais aussi un cercle vicieux qui repousse encore plus les touristes, et aggrave la situation.

Selon plusieurs économistes, cette crise serait accentuée par une mauvaise gestion du gouvernement, une accumulation de dettes et des réductions d’impôts. La population dénonce également la corruption des autorités.

Le mois dernier, le Sri Lanka, au bord de la faillite a dû dévaluer sa monnaie. Le gouvernement sollicite également un prêt du Fonds Monétaire International. Mais les négociations pourraient durer jusqu’à la fin de l’année.

Sur le même sujet...

JT du 31/03/2022

Sur le même sujet

En défaut de paiement, le Sri Lanka en appelle à la générosité de sa diaspora

Monde Asie

Crise économique et politique au Sri Lanka : Levée de l'état d'urgence suite à la perte de la majorité parlementaire

Monde Asie

Articles recommandés pour vous