Regions Liège

Soumagne fait bloc contre un projet de remblai de déchets de 360.000 m3 à Cerexhe-Heuseux

Le vallon du Plein Rieu, à Cerexhe-Heuseux, site envisagé pour un projet de remblai

© © Tous droits réservés

Le conseil communal de Soumagne a ratifié à l'unanimité la décision du collège d'introduire un recours en annulation devant le Conseil d'Etat. Ce recours concerne le permis unique octroyé par la Région Wallonne pour l'aménagement et l'exploitation d'un centre de remblayage de terres et de matériaux pierreux de 360 mille mètres cubes.    

"Il y a vraiment une forte opposition de la population par rapport au projet, on a reçu une pétition de 900 courriers et courriels. Le collège communal a déjà refusé la demande de permis à trois reprises" rappelle Benjamin Houet, bourgmestre de Soumagne. "La commune estime que la zone n'est pas du tout appropriée à ce type de projet. C'est un des premiers vallons du pays de Herve (le vallon Plein Rieu), une zone naturelle qui risque d'être rebouchée par ce remblai. Ce qu'on reproche par ailleurs au porteur de projet (la société TradecoLiège), c'est l'absence de motivation, aucune solution alternative n'a été analysée". 

Une prise de position audacieuse car le bourgmestre et une partie de la majorité communale de Soumagne sont des mêmes familles politiques que les ministres qui ont octroyé le permis pour ce centre de remblayage, à savoir l'écolo Céline Tellier (ministre de l'Environnement) et le libéral Willy Borsus (ministre de l'Aménagement du territoire). "Il ne faut pas en faire une question de couleur politique, on souhaite avant tout défendre l'intérêt communal même s'il diffère dans ce cas-ci de l'intérêt régional, c'est pour ça que nous avons été élus", souligne le bourgmestre de Soumagne.  

Sur le même sujet

Climat : réformer le secteur des déchets, un impératif pour ne pas dépasser +1.5°C

Environnement

Articles recommandés pour vous