RTBFPasser au contenu

Soudan : tirs de grenades lacrymogènes sur des milliers de manifestants anti-putsch

Manifestation à Khartoum
17 janv. 2022 à 13:551 min
Par Belga

Le Soudan vit lundi une nouvelle journée de violence : les troupes qui ont sorti les armes lourdes, tirent des grenades lacrymogènes contre des milliers de manifestants hostiles au pouvoir militaire qui se dirigent vers le palais présidentiel.

Les partisans d’un pouvoir civil dans un pays sorti en 2019 de trois décennies de dictature militaro-islamiste ont de nouveau mobilisé lundi, bravant les forces de sécurité déployées en masse dans la capitale et qui, pour la première fois, ont sorti leurs armes lourdes.

Au-dessus de leurs véhicules, des armes lourdes et des mitrailleuses à gros calibres étaient visibles, a constaté un journaliste de l’AFP, alors que la répression a déjà fait 64 morts dans les rangs des manifestants.

Si les forces de sécurité quadrillent Khartoum et ses banlieues, en revanche et pour la première fois, elles ne bloquent pas l’ensemble des ponts reliant la capitale soudanaise à ses banlieues sur l’autre rive du Nil.

Dans l’une d’elles, Omdourman, des manifestants brûlaient des pneus et dressaient des barricades pour couper des routes, a rapporté à l’AFP un témoin, Sawssane Salah.

Depuis que le général Abdel Fattah al-Burhane, chef de l’armée, a mené le 25 octobre un coup d’Etat, le pays ne cesse de s’enfoncer dans la violence.

 

 

Soudan : tirs de gaz lacrymogènes lors d'une manifestation anti-putsch à Khartoum-Nord (31/12)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

14 févr. 2022 à 13:56
2 min
10 févr. 2022 à 22:29
2 min

Articles recommandés pour vous