RTBFPasser au contenu

Sortez les mouchoirs, pollen de bouleau et rhume des foins, les allergies sont de retour

Sortez les mouchoirs, pollen de bouleau et rhume des foins, les allergies sont de retour
04 avr. 2017 à 12:35 - mise à jour 04 avr. 2017 à 14:382 min
Par Miguel Allo

Le nez bouché, les yeux rouges, les éternuements... avec l’arrivée du printemps certaines allergies reviennent. Depuis le 28 mars, les concentrations de pollen de bouleau dans l’air sont supérieures au seuil d’alerte de 80 grains de pollen par mètre cube d’air.

Vendredi dernier, ces valeurs étaient même dix fois supérieures au seuil d’alerte dans certains endroits du pays. Quant à ce dimanche, elles étaient pratiquement encore quatre fois supérieures. 

Comment se calcule ce seuil d'alerte? 

"Ce seuil d'alerte représente en fait la concentration à partir de laquelle 90% de la population sensibilisée ressentira des symptômes allergiques", explique Lucie Hoebeke, collaboratrice scientifique au service de mycologie et aérobiologie de l’Institut scientifique de Santé Publique.

Concrètement celui-ci se mesure à l'aide d'un tambour de captage qui aspire l'air comme l'a expliqué Nicolas Bruffaerts, responsable du réseau microbiologique à l'Institut Scientifique de Santé Publique. Une fois les particules captées et fixées sur des bandes vaselinées, celles-ci sont analysées au microscope.

Sortez les mouchoirs, pollen de bouleau et rhume des foins, les allergies sont de retour
Sortez les mouchoirs, pollen de bouleau et rhume des foins, les allergies sont de retour © Tous droits réservés

Il y allergie et allergie

Mais si les allergies peuvent durer plusieurs semaines, certaines parfois se succèdent. Pollen de bouleau, rhume des foins... Il convient avant d'entamer quelque traitement que ce soit de déterminer la nature des allergies, "à quel pollen on est sensible" comme l'a expliqué la pneumologue Amaryllis Haccuria de l’hôpital Erasme à notre collègue de la Prem1ère, Miguel Allo. 

"Si c'est uniquement de la rhinite, il faut évidemment commencer par prendre un traitement antihistaminique. Il est d'ailleurs conseillé de prendre ce traitement de manière régulière, un petit peu avant la saison pollinique et jusqu'à la fin de celle-ci. Éventuellement prendre un traitement anti-asthme si certains symptômes se manifestent.

Cette période de sensibilité au pollen de bouleau va durer encore quelques semaines. Ce sera ensuite au tour du rhume des foins avec les graminées. Ces herbes hautes fleurissent généralement de la fin avril jusqu’au mois d’août avec un pic vers le mois de juin.

L’Institut scientifique de santé publique a créé le site www.airallergy.be pour informer les personnes souffrant d'allergies.

Articles recommandés pour vous