RTBFPasser au contenu

La vie du bon côté

Sommes-nous aussi libres que nous le pensons ?

Bruno Humbeeck et Maxime Berger - Sommes-nous aussi libres que nous le pensons ?

La vie du bon côté

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

25 juin 2021 à 02:007 min
Par Edith Vallée

Qu'est-ce que la liberté ? Large et bonne question. "Le seul homme libre est né d'un oeuf tombé dans le désert" disait kundera, l'un des écrivains les plus lus au monde.  C'est-à-dire qu'à partir du moment où l'on a une naissance, cette naissance produit des déterminismes et nous sommes tous partiellement déterminés mais pas absolument déterminés.  Et l'espace de liberté c'est cette négociation que l'on fait avec ses espaces de déterminisme.

L'important n'est pas ce qu'on a fait de moi; mais ce que je fais moi-même de ce qu'on a fait de moi. Jean-Paul Sartre

"C'est la question essentielle d'un être humain.  C'est-à-dire quelle est ma part de liberté que j'ai pu prendre individuellement par rapport à mes déterminismes ?"  C'est sur ces questions et autour de ces questions que Sylvie Honoré va se pencher aujourd'hui dans ce podcast et définir beaucoup de mots qui touchent à la liberté.  Ses invités : Bruno Humbeeck, psychopédagogue et directeur de recherche sein du service des Sciences de la famille de l'Université de Mons, auteur du livre Libertés confisquées, Apprendre à repousser ses limites à la Renaissance du Livre et Maxime Berger, artiste, en parallèle avec un travail sur l'image, Maxime est auteur-compositeur de chansons françaises et écrivain, diplômé des Beaux-Arts de Tournai.

Liberté, capabilité, mesure, beauté, conditionnement, étincelle, la liberté c’est subjectif. On aura chacun une définition différente en fonction du moment où on se pose la question, de la situation que l’on est en train de vivre, de subir comme pression ou de revendiquer comme droit.

C’est subjectif, c’est relatif, prendre la liberté complète de se désaliéner complétement, c’est impossible dit Bruno Humbeeck.  Il nous parle de cet " espace de négociation ".

" Si je suis totalement libre, je suis désaliéné, ça voudrait dire que je n’ai absolument aucun lien. C’est absolument invivable.  Les seules personnes capables de le faire seraient hors société, ce sont des personnes qui n’ont plus de lien significatif parce que dès qu’on a des liens on va donner une forme de puissance à ces liens, c’est ce qu’on appelle la servitude volontaire c’est-à-dire que notre liberté c’est de choisir ces servitudes volontaires.  On l’a très bien vu dans la période que l’on vient de traverser où finalement notre liberté a été confisquée. ", explique Bruno Humbeeck.

Ce livre n'est pas un livre sur le confinement mais il y a quand même plusieurs chapitres qui y sont consacrés... Au départ, le titre c'était " liberté mesurée ".  Ensuite, comme le confinement est arrivé en cours d'écriture c’est devenu " liberté confisquée ". Confisquée suppose qu’on va nous la rendre et comme on va nous la rendre, la vraie question que l'on doit se poser c’est la question majeure du livre : dans quel état serons-nous et dans quel état seront nos libertés ? parce que c’est ça le principe de considérer qu’on doit toujours les mesurer, qu’elles sont toujours relatives et qu’elles sont subjectives, c’est-à-dire que c’est une conquête qui est différente chez chacun. On a tous des déterminismes.

Le seul homme libre est né d'un œuf tombé dans le désert, disait kundera

C’est quoi un déterminisme ?

Pour expliquer ce qu'est un déterminisme, Bruno Humbeeck donne un exemple : " Je mesure 1,72 m.  Si je décide d’être un joueur de basket, ce n’est peut-être pas une bonne idée de ma part parce que je ne vais pas faire une grande carrière.  J’aurai peut-être du plaisir à jouer au basket mais je ne serai jamais très performant parce que ma taille va constamment déterminer mes aptitudes à être un bon ou un mauvais joueur et donc je dois tenir compte de tous les déterminismes qui pèsent sur moi et quand on parle d’un " œuf tombé dans le désert ", c’est quelqu’un qui ne serait le projet de personne. "   Il y a des déterminismes qui font que vous devez faire avec la taille que vous avez et agir librement avec. 

Vieillir en couple, c’est accepter de traverser les épreuves de la vie...

On parle beaucoup d’histoires amoureuses dans ce livre, du couple, du temps qui passe…  Il est basé sur une histoire qui dure, qui perdure avec des remises en question qui sont tout à fait normales. Vieillir en couple, c’est accepter de traverser les épreuves de la vie, la course à la réussite, l’effritement des corps, la numérisation des identités, le confinement. C’est aussi accepter que chacun puisse également être libre de s’affirmer en tant qu’individu, de mener sa propre existence, au travail, à la maison, ....  

Le couple en lui-même, c'est une acceptation fondamentale de déléguer une partie de sa liberté de manière volontaire à quelqu'un pour le simple bénéfice de susciter chez lui la préférence. "Je veux être ton préféré donc je suis prêt à laisser une partie de ma liberté et je vais composer cette liberté ensemble."

 

Dans son livre, Bruno Humbeeck nous partage son regard pour épanouir son couple face à la société, identifier sa marge de manœuvre et repousser ses propres limites.

Libertés confisquées, Apprendre à repousser ses limites

Libertés confisquées

Onze récits éclairés. Onze désirs de liberté. Mis en scène par Maxime Berger, artiste poète, et commentés par Bruno Humbeeck, spécialiste du développement personnel.

L’histoire d’un couple qui vieillit petit à petit, qui traverse les épreuves de la vie, la course à la réussite, l’effritement des corps, la numérisation des identités. Mais où lui comme elle veulent aussi être libre de s’affirmer en tant qu’individu, de mener leur propre existence, au travail, à la maison, sur le net. Un ouvrage unique pour identifier sa marge de manœuvre et repousser ses propres limites.

Les moutons ne sont pas libres. Les saumons ne le sont pas davantage. Les premiers se contentent de suivre le troupeau parce qu’ils sont poussés à le faire. Les seconds, en nageant à contre-courant, acceptent également d’être le jouet de leurs instincts. C’est le mouton qui chercherait la solitude ou le saumon qui se laisserait porter par le courant qui se ferait mouton-rebelle ou saumon-dissident. Mais ce mouton indépendant ou ce saumon autonome se condamnerait inévitablement à la solitude, invivable pour les uns, et à la perte d’avenir, dommageable pour les autres. Désaffiliés, ils s’exposeraient alors au risque de la marginalisation pour s’être mis volontairement au ban de sa société de moutons ou en renonçant à son épopée de saumon...

Site web : Libertés confisquées

Bruno Humbeeck est Docteur en psychopédagogie, pédagogie familiale et scolaire, auteur

Bruno Humbeeck

Titulaire d’un Master Européen de Recherche en Sciences de l’Education et d'un doctorat en Sciences de l’Education de l’Université de Rouen, Bruno Humbeeck est actif à la fois sur le terrain en tant que psychopédagogue et en tant que directeur de recherche au sein du service des Sciences de la famille de l'Université de Mons.

Son immersion continue dans les pratiques de soutien à la parentalité des familles défaillantes l’amène à interroger en permanence la validité opérationnelle des perspectives théoriques à travers lesquelles la réalité psychosociale des personnes et des familles en difficulté peut être envisagée.

Spécialiste de la résilience, il est aussi formateur et auteur de plusieurs publications dans le domaine de l’éducation familiale, des relations école-famille, de la maltraitance, de la toxicomanie et de la prise en charge des personnes en rupture psychosociale.

Les travaux qu'il mène depuis septembre 2012 dans le domaine de la prévention des violences visibles et invisibles dans l'environnement scolaire et périscolaire l'ont amené à concevoir un modèle de prévention des situations de harcèlement articulé autour des concepts de "cour de récréation régulée" (pour assurer la maîtrise des espaces et de ce qui s'y déroule) et d'espaces de parole régulés (pour assurer la maîtrise des groupes-classes et de ce qui s'y vit. 

Site web : Outils de résilience

Maxime Berger, Auteur

Maxime Berger

Artiste peintre, musicien et écrivain, Maxime Berger a illustré une vingtaine d’ouvrages, notamment dans les domaines des sciences humaines et du développement personnel. Il est entre-autre l’illustrateur du psychopédagogue Bruno Humbeeck avec qui il travaille depuis plus de 10 ans.

​Diplômé des beaux-arts de Tournai, le designer d’affiche Robert Detheux lui enseigna l’art de composer des images " épurées, esthétiques et accessibles ". Par la suite, le graphiste surréaliste Bernard Josse lui permit d’approfondir ses approches créatives.

​En 2005, c’est en créant le personnage de Polo le lapin ; au départ héros du livre " Les aventures d’un Gros Lapin " devenu depuis lors la mascotte des fascicules coéducatifs " éduquons ensemble avec Polo le lapin " ; qu’il entre au service de l’Université de Mons, où il est actif dans les recherches-actions " Parents partenaires de l’éducation ", la prévention du (cyber)harcèlement scolaire, la résilience, l’inclusion sociale via la reconstruction d’identité, …

​En parallèle à son travail graphique, Maxime Berger poursuit ses activités de musicien auteur-compositeur en accompagnant régulièrement les sorties de ses livres illustrés par une chanson et/ou une nouvelle faisant écho au thème de l’ouvrage.

Diplômé des Beaux-Arts de Tournai, Maxime Berger a à son actif une vingtaine d’ouvrages illustrés, notamment dans les domaines des sciences humaines et du développement personnel. Il travaille actuellement en tant que concepteur graphique au sein du Service de Sciences de la famille de l’Université de Mons. En parallèle à son travail sur l’image, Maxime est auteur-compositeur de chansons françaises et écrivain. 

Site web: Maxime Berger

Envie d’en savoir plus ? Ecoutez notre podcast sur AUVIO

 

 

Tous les jours, prenez la vie du bon côté

Du 100% digital… La Vie du bon côté, c’est tous les jours où vous voulez et quand vous le voulez en PODCAST sur Vivacite.be, sur auvio, sur spotify, sur votre smartphone ou votre iPhone via l'application podcast. Sylvie Honoré vous invite à ce rendez-vous Bien-Etre et Santé en toute convivialité, en compagnie d’hommes et de femmes au parcours inspirant, qu’ils soient thérapeutes, spécialistes du bien-être ou simplement acteurs de leur vie. 

 

Loading...

Sur le même sujet

20 août 2021 à 06:15
4 min
13 août 2021 à 06:02
4 min

Articles recommandés pour vous