Solidarité et entraide : les Belges se mobilisent pour aider les sinistrés, les secours arrivent aussi de l’étranger

Intempéries : des gestes de solidarité de toutes parts

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

15 juil. 2021 à 08:51Temps de lecture4 min
Par Marie-Laure Mathot
À Liège, la police aide la population à évacuer.
À Liège ce 15 juillet, l’eau est montée à des niveaux alarmants. Les riverains s’entraident.

Elle est proposée un peu partout depuis hier. Des groupes Facebook se sont créés. La solidarité est bien présente entre les Belges, que ce soit sur les lieux des catastrophes ou en ligne. Ceux qui ont gardé les pieds au sec proposent des logements et des bras pour aider mais aussi des vêtements secs, des couvertures et des repas chauds.

Sur place, des centres d’urgence s’occupent de rassembler le matériel déposé par certains habitants épargnés. C’est le cas sur les hauteurs de Chaudfontaine où l’entraide s’organise depuis hier soir. Une dame est venue pour faire un don. "J’ai amené des essuies, des manteaux et des couvertures, un petit geste quoi."

"Ça n’arrête pas, il y a beaucoup de gens très généreux", réagit l’un des organisateurs sur place. "On a vu l’appel sur Facebook, explique une donneuse. On est donc venu apporter des draps et des gamelles pour chien. L’entraide, c’est important dans des moments difficiles !"

Dans de nombreux endroits, l’eau était encore trop haute et le courant trop puissant pour faire venir des véhicules de services de secours. Alors ce sont des citoyens, des entrepreneurs, qui viennent avec des engins de chantier pour sortir des personnes coincées dans leur appartement. À Theux, un tractopelle aide les citoyens à évacuer du premier étage. Notre reporter sur place, Benjamin Brone, décrit une population abattue, un peu sous le choc par la nuit qu’elle vient de passer. Beaucoup n’ont pas dormi. Les secours sont arrivés en fin de matinée.

Sur Facebook, les appels à l’aide affluent. "Si vous pouvez héberger des gens, signalez-vous ici. Merci", peut-on lire sur une publication du groupe Solidarité inondations Liège et environs sur Facebook. Toutes les dix minutes des réponses apparaissent : Visé, Châtelineau, Angleur, Bruxelles… Les Belges sont prêts à accueillir les sinistrés, même inconnus.

"Nous pouvons proposer un logement pour une famille avec max 4 enfants à Thimister Clermont", propose un internaute. "Bonjour, à Visé, j’ai une chambre avec 1 lit deux personnes et 1 lit enfant. Possibilité d’ajouter un lit bébé. Courage à tous", propose une autre.

On est impuissant

Si les propositions sont nombreuses, peu de gens savent exactement comment intervenir. "Comment peut-on aider ?", "Quand on voit les vidéos, on est impuissant. Pauvres gens, on voudrait les aider", "J’espère de tous mon cœur qu’ils vont s’en sortir", peut-on lire dans les commentaires.

Loading...

Les journalistes aussi

Sur le terrain également, notre collègue Anne-Catherine Croufer met son micro de côté pour aider un habitant à sortir de chez lui grâce à une planche de surf. Elle raconte. "Ce monsieur est malade et handicapé. Il est coincé dans sa maison avec sa compagne. Nous l’aidons à sortir tant bien que mal." "Je ne sais pas nager, c’est con !", lui dit-il non sans sarcasme une fois sur sa planche de surf. "La prochaine fois, j’achète des palmes."

Car c’est bien le problème : comment venir en aide aux victimes des inondations alors que le mot d’ordre est donné de rester chez soi et d’éviter tout déplacement ? Comment secourir des personnes bloquées aux étages alors qu’un véritable torrent traverse les rues pour accéder à la maison ? Ne prenez surtout pas de risques, indiquent les autorités. Attendez que les secours arrivent. Dans la région de Liège, le système BE-Alert déconseille de se déplacer si ce n’est pas absolument nécessaire.


►►► Lire aussi : Inondations : "Si vous le pouvez, restez chez vous dans les étages"


Par exemple, la Ville de Verviers rappelle de ne pas sortir de chez soi, sauf sur demande des pompiers. Elle communique les numéros d’urgence : 112 si la vie de quelqu’un est en danger. 1722 pour les urgences non vitales.

Loading...

Difficile d’accéder aux victimes quand l’eau emporte tout. D’où la demande toute particulière de la commune de Chaudfontaine qui demande des bateaux à moteurs, de type Zodiac. Là encore, des citoyens sont prêts à aider.

Loading...

L’entraide s’organise également entre communes. Les moins touchées proposent aux autres de mettre à disposition des moyens. Par exemple, la commune de Neupré a mis en place un local pour permettre d’y déposer les dons.

Loading...

À Stavelot, c’est le CPAS qui centralise les demandes. Le Centre d’aide sociale s’occupe de reloger les habitants dans le besoin et demande à ceux qui peuvent en accueillir de se manifester par téléphone.

Loading...

Des secours venus de France

À plus large échelle, nos voisins français dépêchent un hélicoptère ainsi que des sapeurs sauveteurs grâce au Mécanisme de protection civile de l’Union européenne, fait savoir le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin sur Twitter.

Loading...

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, indique en effet avoir activé ce mécanisme européen pour faire face aux dégâts provoqués par les intempéries dans l’est du pays. Cela permet de faire appel aux autres pays pour des besoins spécifiques de soutien (en matériel, en personnel, etc.), et permet aussi de mobiliser "l’équipe européenne de soutien de la protection civile, par l’intermédiaire duquel la Belgique peut avoir recours à du matériel et à des secouristes supplémentaires", note le cabinet Verlinden.

Un renfort français plus que bienvenu pour les équipes belges déjà sur place. À Rochefort par exemple, l’armée est venue évacuer les habitants. Des dizaines de personnes sont évacuées. Certaines craquent. Ce sont de véritables scènes de désolation, explique Sophie Mergen, notre reporter sur place. "Ils nous ont fait sortir par la fenêtre du premier étage sur le toit du camion, explique une sinistrée. Nous voilà ici mais nous n’avons plus rien. On espère que l’eau ne montera pas plus et qu’on récupérera nos affaires."

La Défense prépare également ses hélicoptères pour évacuer les personnes encore bloquées. 

Intempéries à Rochefort : le mécanisme de protection civile activé

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Entre Etats européens, les outils de communication des secours sont incompatibles : "Broadway" va-t-il changer ça ?

Monde Europe

Inondations en Belgique : situation critique à Pepinster, trois personnes portées disparues, des maisons se sont effondrées

Regions Liège

Articles recommandés pour vous