RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Sol Cress (Spa) va accueillir prochainement 200 demandeurs d'asile

Le domaine de Sol Cress accueillera bientôt des réfugiés, avec une gestion privée
26 avr. 2021 à 06:04Temps de lecture2 min
Par Olivier Thunus

Le domaine de Sol Cress, sur les hauteurs de Spa, va bien accueillir des demandeurs d’asile. Ils arriveront en mai et seront moins nombreux que ce que souhaitait initialement Fedasil. Le site sera géré par Svasta, la société privée propriétaire du site, la même qui gère déjà le camping du Spa d’Or à Jalhay où sont déjà hébergés des demandeurs d’asile dans des conditions dénoncées par certaines associations.

Fedasil aurait souhaité héberger 550 réfugiés sur le site, ils ne seront que 200 : " Il est prévu que dans le début du mois de mai le centre de Spa ouvre ses portes. Maintenant, la date à laquelle les demandeurs d’asile arriveront, nous ne la connaissons pas. Ce qui est convenu, c’est que les résidents arrivent de manière très progressive, et que tous les quinze jours nous fassions avec la commune une évaluation de la situation sanitaire ", détaille Philippe Lafontaine, directeur du centre de Spa.

Plusieurs résidents pourront occuper une même chambre (entre deux et quatre personnes selon la taille de la chambre). On va aussi garder des lieux d’hébergement spécifiques pour les familles. D’autres seront pour les personnes isolées. Les personnes viendront manger au restaurant. Nous avons multiplié les salles de restaurant de manière à limiter le nombre de tables. Chaque table respectera la bulle constituée par le logement. Nous espérons ainsi éviter les croisements multiples de personnes de bulles différentes ", précise-t-il encore.

C’est Svasta qui gérera l’accueil, une société qui gère déjà le camping du Spa d’Or à Jalhay, où des réfugiés sont également hébergés. Il y a quelques jours, le collectif liégeois " Migrations libre " avait dénoncé les conditions d’accueil sur place, parlant de négligence en matière de soins de santé, de manque de personnel et de la salubrité des chalets. Aujourd’hui, une résidente témoigne : " Avant, quand c’était la Croix-Rouge, c’était un environnement très agréable car la Croix-Rouge faisait beaucoup d’activités, mais maintenant, il n’y a pas d’ambiance agréable, tout le monde est chez soi, et ils prennent comme excuse la Covid, mais dans d’autres centres, malgré la Covid, ils le font "

A Spa, de nombreuses mesures sanitaires sont annoncées par la direction, ce qui n’empêche pas la bourgmestre de Spa d’émettre des inquiétudes sur les conditions d’accueil des réfugiés. A Jalhay, une plainte avait été déposée pour non-assistance à personne en danger. Elle a été classée sans suite pour absence d’infraction. Fedasil vient toutefois de lancer une enquête interne sur les conditions d’accueil sur le site jalhaytois.

Sur le même sujet

Bassenge : le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration en visite au nouveau centre d’accueil de Glons

Regions Liège

Articles recommandés pour vous