RTBFPasser au contenu

Societe

SNCB: plus d'une heure de retard "en raison des conditions climatiques"

Plus d'une heure de retard en raison des "conditions climatiques"
16 déc. 2013 à 14:16 - mise à jour 16 déc. 2013 à 14:242 min
Par Alain Lechien

Valérie prend le train à Ciney tous les jours pour se rendre à son travail à Bruxelles. Ce lundi matin, elle a une heure et demie de retard : "On m’a dit à la gare que les conditions climatiques rendent la circulation difficile entre la gare de Neufchâteau et la gare de Libramont. Cela m’étonne parce que les 'conditions climatiques', je ne vois pas desquelles ils parlent : il ne neige pas, il ne pleut pas, il n’y a pas de feuilles sur la route. Et chez moi il faisait six degrés quand je suis partie ce matin" explique cette passagère.

Adhérence

En automne ou en hiver, il n’y a pas que la neige ou le givre à l’origine des perturbations sur le réseau ferroviaire. Le patinage peut aussi expliquer le retard des trains, explique Thierry Ney, porte-parole de la SNCB : "Ce matin, on a rencontré des problèmes d’adhérence, donc c’est dû effectivement aux conditions climatiques que nous rencontrons durant ces périodes. Et ce manque d’adhérence peut générer des retards, puisque le train qui reliait Luxembourg à Bruxelles-Midi a été bloqué dans une côte. Et donc en fait il avait des difficultés à reprendre son trajet".

La SNCB et Infrabel prennent des mesures pour éviter les problèmes, des mesures qui ne sont malheureusement pas toujours suffisantes.

3/4 des Belges satisfaits de leurs trains, malgré tout

La Belgique figure pourtant parmi les pays européens dont les citoyens sont les plus satisfaits de leurs trains, selon un sondage d'opinion européen (Eurobaromètre) publié lundi.

Avec 74% de satisfaction, la Belgique n'est dépassée que par la Finlande, la Grande-Bretagne, l'Irlande et le Luxembourg. La moyenne européenne est de 58%, sur 26.000 personnes interrogées sur l'offre ferroviaire, l'accessibilité aux trains et aux gares, la facilité d'annulation d'un billet ou encore le traitement des plaintes.

Ponctualité: la satisfaction chute

La ponctualité a également été abordée. Avec 7% de très satisfaits et 46% de modérément satisfaits, la Belgique figure légèrement en dessous de la moyenne européenne (respectivement 14% et 41%). Les plus mécontents à cet égard sont les Italiens, les Allemands et les Polonais. Les informations diffusées en cas de retard satisfont un Belge sur deux - légèrement au-dessus de la moyenne UE. Pour le commissaire européen aux Transports Siim Kallas, ce sondage signale là où le bât blesse, ainsi que la nécessité de rendre le transport ferroviaire plus attractif. Il attend désormais la réponse des États membres et du parlement européen aux propositions qu'il a avancées l'an dernier pour rendre plus concurrentiel le transport ferroviaire des passagers. La commission européenne s'est aussi rangée lundi derrière Shift2Rail, un partenariat public-privé qui doit permettre d'irriguer d'ici 2020 la recherche et le développement du secteur ferroviaire à hauteur de près d'un milliard d'euros. L'exécutif européen a quadruplé sa contribution, la portant à 450 millions d'euros.

A.L. avec Flora Six et Belga

Sur le même sujet

20 déc. 2013 à 14:13
1 min
13 déc. 2013 à 19:51
1 min

Articles recommandés pour vous