RTBFPasser au contenu

Economie

Slovénie: les banques confrontées aux "emprunts pourris"

Slovénie: les banques confrontées aux "emprunts pourris"
09 avr. 2013 à 06:38 - mise à jour 09 avr. 2013 à 06:461 min
Par Wahoub Fayoumi

Officiellement, la Slovénie n'a pas besoin de l'aide de la zone euro et du Fonds monétaire international. Mais l’État et les banques se portent mal.

Le système bancaire slovène est un peu particulier : peu de banques étrangères sont présentes dans le pays et les banques slovènes sont détenues principalement par l’État lui-même. Mais elles croulent sous les créances douteuses.

Le petit pays entré dans la zone euro en 2007 était un élève modèle. Les banques accordaient sans compter des prêts aux entreprises qui sont maintenant lourdement endettées. Mais la crise de 2008 est passée par là, le pays a souffert du ralentissement des exportations.

Le précédent gouvernement avait mis en place des mesures drastiques de rigueur budgétaire. Le pays s'est alors enfoncé dans la récession. Résultat : la montagne de prêts faciles accordés aux Slovènes se transforme aujourd'hui en une montagne de dettes pourries. 7 milliards d'euros de créances douteuses encombrent les banques slovènes.

L'an dernier, l’État a déjà injecté un milliard d'euros dans ces banques mais cela n'a pas suffi. Il leur faudrait encore un milliard, selon le Fonds monétaire international. Ces banques ne pourront sans doute pas compter sur un renflouement par l’État qui doit lui-même trouver trois milliards pour se financer en juin et qui craint que les marchés lui réclament des taux d'intérêt trop élevés.

Ce mardi, la Première ministre viendra rassurer les Européens sur l'avenir de son pays mais nul doute que les Européens lui rappelleront que la chute des banques slovènes entraînerait la chute de l’État lui-même.

A. Blanpain

Articles recommandés pour vous