Monde Europe

Slovénie : le Premier ministre Janez Jansa risque la défaite aux législatives

Janez Jana

© © Tous droits réservés

22 avr. 2022 à 11:53Temps de lecture2 min
Par Belga

Chahuté dans la rue et à Bruxelles, le Premier ministre slovène Janez Jansa pourrait l’être aussi dans les urnes dimanche : ce conservateur accusé de copier le style autoritaire du hongrois Viktor Orban apparaît fragilisé à la veille des législatives.

"Démocratie ou autocratie, voilà le choix qui se présente à nous", lance l’éditorialiste Igor Krsinar du magazine Reporter, du même bord politique que M. Jansa mais critique à son encontre.

Revenu au pouvoir en mars 2020, M. Jansa est accusé par la Commission européenne d’atteintes répétées à l’Etat de droit dans ce pays de deux millions d’habitants, issu de l’éclatement de la Yougoslavie.

Ses détracteurs lui reprochent des pressions sur l’appareil judiciaire et des attaques contre les médias.

Admirateur assumé de Donald Trump, le dirigeant de 63 ans a fait de la Slovénie, "auparavant perçue comme un modèle en Europe de l’Est, un des plus gros semeurs de troubles, avec des libertés qui se restreignent" chaque jour davantage, commente pour l’AFP l’analyste politique Valdo Miheljak.

"Référendum sur la démocratie"

Une partie des Slovènes s’est "révoltée", explique ce professeur de l’université de Ljubljana, évoquant "un réveil de la société civile" qui devrait se traduire par une forte participation dimanche.

"Stop au dictateur": de nombreuses manifestations ont émaillé le mandat de M. Jansa, attirant souvent des dizaines de milliers de personnes.

La fronde a profité à un nouveau venu : Robert Golob, 55 ans, ancien patron d’une importante compagnie d’électricité, qui a repris en main un petit parti écologiste rebaptisé Mouvement de la liberté.

"Le 24 avril sera, en fait, un référendum sur la démocratie en Slovénie", insiste-t-il, promettant de rétablir des rapports "normaux" avec les médias et la société civile en cas de victoire.

"Ce pays a toujours été tourné vers l’Europe de l’Ouest et je suis convaincue que nous retournerons dans notre famille", a-t-il dit à l’AFP au cours d’une campagne de terrain, qui s’est achevée sur une semaine d’isolement forcé pour cause de contamination au Covid-19.

Selon les derniers sondages, il est crédité de 26% des suffrages et peut en outre compter sur le soutien d’autres formations du centre-gauche pour réunir une majorité au sein du Parlement de 90 sièges.

Au coude-à-coude avec 25,6% des voix, le Parti démocratique slovène (SDS) de Janez Jansa pourrait à l’inverse avoir du mal à bâtir une coalition.

Sur le même sujet

Slovénie : des législatives en forme de "référendum sur la démocratie" ont lieu ce dimanche 24 avril

Monde

La Slovénie veut relancer l’élargissement de l’UE aux Balkans occidentaux

Monde Europe

Articles recommandés pour vous