Cinéma

Skynet a 25 ans et le début de la fin du monde aussi

Skynet c’est une intelligence artificielle et un corps robotisé quasi indestructible

© (StudioCanal)

01 sept. 2022 à 12:46Temps de lecture2 min
Par Nicolas Buytaers

Le 29 août 1997, l’intelligence artificielle de la saga "Terminator" a pris le pouvoir et son Jugement dernier a démarré. Retour sur l’une des sagas cultes du 7e Art avec cette question, est-ce que c’est possible aujourd’hui ?

Le système est mis en ligne le 4 août 1997. Skynet a commencé à apprendre à un rythme exponentiel. Il est devenu conscient de soi à 02h14, heure de l’Atlantique, le 29 août…

Quand elle entend ces mots sortis tout droit de la bouche du T-800, Sarah Connor n’en croit plus ses oreilles. Tout ce qu’elle a vécu, tout ce qu’elle a combattu est à deux doigts de se réaliser. Et la voilà, dans cette voiture, avec John son fils et cette machine à l’apparence humaine (qui, il y a un épisode encore essayait de la tuer). Maintenant, Sarah sait qu’il ne lui reste plus qu’une chose à faire pour sauver le monde d’une catastrophe nucléaire : éliminer le concepteur du programme Skynet…

Loading...

Cette scène est issue de l’excellent "Terminator 2 : Le Jugement dernier" de James Cameron sorti en 1991 avec dans les rôles principaux Arnold Schwarzenegger (ledit Terminator), Linda Hamilton (Sarah), Edward Furlong (John Connor) et Robert Patrick (le terrifiant et quasi indestructible T-1000). Dans cette histoire, nous apprenons donc que la fin du monde a un début. Et ce début, c’est la prise de conscience de Skynet, ce fameux programme informatique destiné, à la base, à coordonner une riposte globale de la part des Etats-Unis face à une attaque nucléaire. Cette autonomie amenant plus tard le Jugement dernier, soit l’éradication complète de l’humanité. Nous célébrons donc les 25 ans (quasi jour pour jour) après ce putsch 2.0 ! Même si le verbe célébrer n’est pas réellement synonyme de fête vu les millions de morts évoqués dans l’une des sagas de science-fiction des plus riches, des plus denses de l’Histoire du cinéma.

Il nous l’avait (toudis) promis… qu’il reviendrait
Il nous l’avait (toudis) promis… qu’il reviendrait (StudioCanal)

Alors bien entendu, tout cela n’est que fiction. Quoique… Le programme Skynet existe réellement. En 2015, il a été créé par l’Agence de Sécurité Nationale, la NSA. Il s’agit en réalité d’un programme de surveillance téléphonique pour repérer d’éventuels terroristes ou du moins des personnes suspectées de terrorisme.

Loading...

Dans la saga "Terminator", Skynet a été imaginé par Miles Dyson, ingénieur chez Cyberdyne Systems. Des Dyson, il en existe pas mal dans des sociétés comme Cyberdyne. La plus connue au Pays de l’Oncle Sam se nomme DARPA. Derrière cet acronyme se cache la Defense Advanced Research Projects Agency en VO ou l’Agence pour les projets de recherche avancée de la défense en VF. Cette agence a été créée en 1958 sous la présidence de Dwight Eisenhower. À l’époque, il n’y avait pas en de D comme Défense. Cette agence a surtout été imaginée pour combler le retard technologique américain face aux avancées soviétiques. Des Russes qui avaient déjà envoyé dans l’espace leur Spoutnik alors que les Ricains… rien ! L’agence a tellement bien bossé qu’on lui doit pas mal de révolutions comme, en vrac et dans le désordre : des drones, des vélos hybrides furtifs et autres télescopes de surveillance. Mieux encore, c’est au sein de la DARPA que furent développés internet (en 1973, l’idée originale était de créer un réseau de satellites surpuissant) et la souris (en 1968, l’un de ses ingénieurs proposa une interface dite glissante). Vous me direz, nous sommes loin des T-800 et T-1000 et ce n’est pas demain la veille ? Pas réellement car la DARPA imagine encore des robots. D’accord, des robots chats… mais des robots quand même. Un conseil, méfiez-vous si leurs yeux rouges se mettent à clignoter !

Loading...

Sur le même sujet

Le 31 août étonnant d’Amélie Poulain

Cinéma

Terminator 2 et ses 30 ans de révolution

Cinéma

Articles recommandés pour vous