RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

"Si vous lisez les textes de Poutine, vous comprendrez que le président Russe mène une guerre contre les démocraties" explique Aude Merlin, chargé de cours à l’ULB, spécialiste de la Russie

24 mai 2022 à 20:25Temps de lecture2 min
Par Hugues Angot

90 jours de combat en Ukraine et toujours aucune issue en vue. Une solution diplomatique est-elle envisageable ou le conflit va-t-il s’éterniser ? Que pensez du soutien des USA et de l’Europe ? Comment analyser les nombreuses sorties médiatiques du président ukrainien ? QR l’actu répond à ces nombreuses questions avec Aude Merlin, chargée de cours à l’ULB, spécialiste de la Russie et du Caucase et Nicolas Gosset, chercheur à l’Institut Royal de défense.

Négociations au point mort ?

Ce mardi, sur une télévision japonaise, le président Ukrainien a dit qu’il pourrait revenir à la table des négociations si la Russie rendait tous les territoires qui ont été pris depuis le 24 février précise Aude Merlin. Mais pour la spécialiste de la Russie, de véritables pourparlers semblent difficilement imaginables quand on sait ce qui s’est passé à Boutcha : "C’est quelque chose d’extrêmement lourd. Après les guerres ne sont jamais éternelles mais pour avoir bien suivant le conflit en Tchétchénie, je sais que les conflits peuvent durer extrêmement longtemps".

Nicolas Gosset ajoute qu’effectivement les négociations sont au point mort depuis plusieurs semaines : " Il y a un manque de bonne volonté des deux parties mais il faut reconnaître qu’il y a un manque d’engagement manifeste côté russe avec un Poutine qui a clairement décidé d’intensifier son offensive dans le Donbass".

Pourquoi l’Europe intervient ?

Les Vingt-sept ont donné mardi leur feu vert à une quatrième tranche de 500 millions d’euros alloués par l’UE pour aider les États membres à fournir des armes et équipements militaires à l’Ukraine, portant le total à 2 milliards d’euros. Mais est-ce la bonne stratégie ? Est-ce que ce n’est pas de nature à aggraver le conflit ?

Aude Merlin rappelle que l’Ukraine a été attaqué dans sa souveraineté et que ce conflit se déroule en Europe. C’est donc un problème de sécurité européenne. "Si vous lisez les textes de Poutine, vous comprendrez que le président Russe mène une guerre contre les démocraties. Quand les Ukrainiens disent : aidez-nous à vous défendre, on est face à quelque chose de cet ordre de là. Nous sommes face à un impérialisme russe qui se déverse sur des pays indépendants et reconnus avec qui l’Europe collabore".

L’Europe et les USA aggravent le conflit ?

Dire que l’Europe et les USA aggravent le conflit, c’est exactement le discours entendu sur les chaînes officielles russes explique Nicolas Gosset. "Qui aggrave la situation ? Est-ce que ce ne sont pas plutôt ceux qui mènent des opérations militaires dans un pays voisin ? Au final, si on suit le raisonnement du Kremlin, il faudrait abandonner l’Ukraine à son sort et donc laisser Poutine dépecer l’Ukraine après avoir bombardé la population et commis des crimes de guerre. Il ne faut pas retourner la situation. En soutenant l’Ukraine, nous aidons un pays à résister à une agression".

Zelenski trop présent médiatiquement ?

Le président ne va que là où on l’invite explique Nicolas Gosset : "S’il va au festival de Cannes par exemple, c’est parce qu’il y a une demande comme pour le Parlement belge. Il y a une demande importante dans nos démocraties pour que le président ukrainien s’exprime. Certains peuvent être agacés par une stratégie de communication opportuniste et stratégique mais je pense que l’intérêt de Zelenski, c’est que l’Ukraine ne devienne pas une cause oubliée".

 

 

QR l'actu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

La santé de Poutine : des rumeurs sordides et invérifiables

Monde

Guerre en Ukraine : Lavrov dément que Vladimir Poutine soit malade

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous