RTBFPasser au contenu

Tendances Première

Sexe et contraception masculine : quoi de neuf ?

Sexe et contraception masculine : quoi de neuf ?
29 oct. 2021 à 10:002 min
Par Christian Rousseau

La sexologue Camille Nerac revient sur la contraception masculine, notamment sur l’anneau thermique ainsi que sur une méthode prometteuse qui vient d’être récompensée : le bain de testicules ! Même si de plus en plus d’hommes marquent leur intérêt, c’est un vrai flop. 

Un peu d’histoire

Déjà en 1939, on parlait d’une pilule qui pourrait suspendre la production de spermatozoïdes par des hormones. En 1957, Grégory Pincus va tester son dispositif sur plusieurs hommes. Il se rend compte qu’il y a une effet stérilisant certain. Enfin, dans les années 90, 2 études sont drivées par l’OMS sur les effets des piqures de testostérones démontrent l’efficacité de la méthode.

Mais à chaque fois, rien n’est vraiment suivi d’effets et de mise de produits sur le marché.

 

Pourquoi ?

 

En fait, contrairement aux femmes qui sont descendues dans la rue pour réclamer une contraception, les hommes ne sont pas demandeurs. Et donc, il n’existe pas de marché pour les firmes pharmaceutiques qui ne voient pas d’intérêt économique

D’autres aspects sont également à prendre en compte. Les professionnels sont peu ou mal informés sur les possibilités et développement de la contraception masculine. Enfin, la contraception masculine remet en cause et en question la société patriarcale. Il est difficile de faire changer les mentalités.

Ca remet en cause la virilité des hommes.

 

Plusieurs possibilités

 

La vasectomie è Chez les jeunes, c’est quelque chose qui revient en force. De plus en plus, les jeunes femmes refusent la contraception hormonale. Pour rappel, on bloque les canaux déférents. L’efficacité est clairement prouvée mais c’est difficilement réversible.

Tendances Première : Le Dossier.

Tout tout tout, vous saurez tout sur la vasectomie!

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’anneau thermique è C’est un anneau qui vient se placer à la base des testicules et qui va les maintenir en position haute. Il augmente la température de 2 degrés et empêcherait la production de spermatozoïdes.

C’est réversible mais ça demande une grande rigueur. On doit réaliser des spermogrammes 3 mois avant de le porter et 3 mois après avoir arrêté. Et il doit être porté 15 heures par jour.

Une autre technique vient de voir le jour : le bain de testicules. Il s’agit d’un petit réceptacle dans lequel l’homme baigne ses testicules. Grace à la chaleur des ultrasons, ca bloquerait la production des spermatozoïdes. La protection durerait près de six mois.

Loading...

Bémol : dans les deux cas, il existe encore peu d’études et peu de recul. Pridence donc

Tendances Première : Les Tribus

La contraception masculine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous