RTBFPasser au contenu
Rechercher

Santé & Bien-être

Seriez-vous favorable aux consultations médicales à distance?

Seriez-vous favorables aux consultations médicales à distance?
16 févr. 2020 à 06:00Temps de lecture2 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Jeunes et "aisés"

Généralisé depuis le 15 septembre dernier dans l'Hexagone et en Outre-mer, le dispositif de télémédecine (qui consiste à consulter son médecin à distance en vidéo depuis son ordinateur via une plateforme spécialisée) est approuvé par 68% des Français. Les plus friands de ce nouveau mode de consultation sont les jeunes Français (78% chez les moins de 35 ans), les personnes issues de catégories socio-professionnelles aisées (73%) et les habitants de la région parisienne (75%).

Seuls les Français les plus âgés (52% contre 42% de l'ensemble) se montrent majoritairement plus réticents.

La télémédecine a été initialement mise en place pour combler le manque de praticiens dans plusieurs régions de France. Les sondés la jugent d'ailleurs particulièrement convaincante pour faciliter l'accès aux rendez-vous médicaux (83%), désengorger les services d'urgence (77%) et lutter contre les déserts médicaux (78%).

En dehors de la lutte contre les déserts médicaux, la télémédecine permet également de gagner du temps et apparaît avantageuse aux yeux des sondés dans la mesure où elle permet de rester chez soi ou sur son lieu de vacances. Un avis largement partagé par les habitants des grandes métropoles et les moins de 35 ans.

Pour les cas les moins graves

Concernant les motifs de téléconsultation, la plupart des personnes interrogées évoquent le renouvellement d'ordonnance (78%) ou le besoin des conseils médicaux (77%). Pour 70% des Français, les téléconsultations les plus envisagées concernent les situations où le problème ne semble pas "grave".

Pourtant, les sondés voient également la consultation à distance comme un bon moyen de s'entretenir en urgence avec un médecin (64%). Ce point de vue ne se vérifie toutefois pas dans certaines situations, notamment lorsqu'il s'agit d'un enfant malade (42%).

En dépit de l'intérêt croissant des Français pour la télémédecine, l'enquête souligne un attachement très fort à la consultation "physique".

Seuls 42% des sondés estiment la téléconsultation et la visite au cabinet à valeur égale. 

La sécurité représente aussi un autre frein à la téléconsultation: 22% des sondés craignent de se faire escroquer par une application ou un site peu fiable. Les consultations à distance sont toutefois encadrées: le médecin envoie un lien au patient quelques heures avant le rendez-vous. Il suffit donc de cliquer pour démarrer la visio-conférence avec le praticien.

Sur le même sujet

Encore trop de personnes exposées au tabagisme passif

Santé & Bien-être

Les assistants vocaux comme Siri ou Alexa peuvent-ils aider à gérer les addictions? Des médecins ont fait le test

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous