RTBFPasser au contenu

Regions

Seraing : des caméras fixes temporaires pour surveiller 172 dépôts clandestins

Dépôt clandestin rue Fontaine à Seraing

A Seraing, le conseil communal a approuvé l’installation et l’utilisation de caméras de surveillance pour lutter contre les dépôts clandestins. Le principe : des caméras fixes temporaires sont discrètement fixées sur des sites "sensibles" aux dépôts clandestins. La ville en a répertorié 172. Certaines caméras seront des leurres. 7 caméras seront actives. Elles seront déplacées régulièrement. L’objectif est à la fois de dissuader les pollueurs ou de les attraper et les identifier en flagrant délit.

Dépôts clandestins : 35,2 tonnes de déchets ramassés par semaine en 2021

Les installations seront menées par l’entreprise qui loue les caméras à la ville. La société sera également chargée d’analyser les images des vidéos et d’envoyer les faits qui devront être verbalisés. C’est un agent assermenté qui selon la ville, pourra dès lors constater et sanctionner les délits. Entre 2019 et 2021, la ville a constaté une légère diminution des dépôts clandestins : on est passé de 36,7 tonnes à 35,2 tonnes de déchets ramassés par semaine. Pour rappel, l’amende pour dépôts clandestins débute à 350 euros à Seraing. Le montant peut grimper jusqu’à 100.000 euros selon la nature du dépôt clandestin et son impact sur l’environnement. "Dans les cas les plus graves, la sanction peut aller de 8 jours à 6 mois de prison" précise la commune.

Articles recommandés pour vous