Photographie

Sept photographes retracent l’histoire de la Palestine de 1948 à nos jours dans une exposition à Molenbeek

À Hébron, les militaires israéliens patrouillent plusieurs fois par jour dans les rues de la vieille ville.

© Véronique Vercheval

08 sept. 2022 à 09:26 - mise à jour 03 oct. 2022 à 13:03Temps de lecture1 min
Par Maïna Boutmin

Le Musée de la Migration à Molenbeek accueille jusqu'au 30 octobre l’exposition “Palestine : de la NAKBA, à la NAKSA, à aujourd’hui”, projet de Paix Juste au Proche-Orient Ittre.

Il y a un peu plus de 70 ans, en 1948, l’État d’Israël est proclamé. Cette journée que les Palestiniens surnommeront la Nakba, ou "la catastrophe" entame les longues années de conflits qui suivront sur ce territoire. L’exposition retrace en photographie les évènements ayant marqué la Palestine de cette date historique à aujourd’hui. "Le but de l’exposition est de contribuer à mieux comprendre le conflit au Proche-Orient, notamment les enjeux fondamentaux de la colonisation, de l’occupation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, du blocus de Gaza, et de relayer un appel à la solidarité et à une paix juste pour les Palestiniens." peut-on lire sur le site du projet.

Sept photographes belges, français et palestinien témoignent de ce territoire particulier à l’histoire douloureuse : de la Guerre des Six Jours, à l’installation de colonies juives illégales en Cisjordanie ou encore la Bande de Gaza.

 
Maale Adumim, située à l’est de Jérusalem, est l’une des colonies les plus grandes de Cisjordanie
Maale Adumim, située à l’est de Jérusalem, est l’une des colonies les plus grandes de Cisjordanie ©Anne Paq

Parmi les photographes exposés :

Vincent Verhaeren a voyagé pendant 33 ans pour la RTBF, a été 11 fois en Palestine. Il était en reportage lors de la Guerre des Six Jours.

Véronique Vercheval a réalisé de nombreux reportages en Palestine, et a notamment publié le livre "Palestine, Carnet de notes" aux Editions Labor.

Anne Paq est une photographe française indépendante et membre d’Activestills, un collectif de photographes engagés, basé en Palestine/Israël.

Ahmad al-Bazz photographe palestinien et membre d’Activestills.

Charles Henneghien a réalisé plusieurs reportages en Palestine et en Israël entre 1996 et 2013.

Virginie Nguyen Hoang est cofondatrice du Collectif HUMA, membre du Studio Hans Lucas, et a réalisé de 2014 à 2016 le reportage "Gaza, the aftermath".

Raymond Saublains a accompagné plusieurs missions de solidarité en Palestine et en Israël, et a photographié des groupes de militants en Belgique.

 

L'éducation est une forme de résistance. Écolières à Rafah au sud de la Bande de Gaza
L'éducation est une forme de résistance. Écolières à Rafah au sud de la Bande de Gaza ©Véronique Vercheval

Informations pratiques

Jusqu'au 30 octobre 

Musée de la Migration (MMM)
Rue des Ateliers 17, 1080 Molenbeek-Saint-Jean

Sur le même sujet

Des photos plus vraies que nature créées entièrement à partir de mots par une intelligence artificielle : la mort des photographes ?

Dernières découvertes

Articles recommandés pour vous