Champions League - Foot

Sept buts, une panenka, un suspense total : Manchester City remporte une demi-finale complètement folle contre le Real Madrid (4-3)

Kevin De Bruyne buteur après... 93 secondes pour Manchester City contre le Real Madrid

© AFP or licensors

Sept buts. En demi-finale de Ligue des Champions. Non, vous ne rêvez pas ! Du spectacle, des buts, de l'intensité et une certaine "magie" : la première demi-finale aller de Ligue des Champions a véritablement tenu toutes ses promesses entre Manchester City, poussé par son public, et le Real Madrid, porté par ses stars et son inévitable capitaine Karim Benzema. City s'impose 4-3 et prend la main avant la manche retour, mais le suspense sera une nouvelle fois bien présent dans un stade Santiago Bernabeu qu'on imagine déjà bouillant mercredi prochain.

Le moins que l'on puisse écrire, c'est qu'il ne fallait pas arriver en retard au stade ! Kevin De Bruyne n'a en effet eu besoin que de… 93 secondes pour tromper Thibaut Courtois, en reprenant de la tête un splendide service de Riyad Mahrez (1-0, 2e). Le but le plus rapide de l'Histoire de City en Ligue des Champions.

Placé au commandement, Manchester City n'a pas levé le pied pour autant et a continué à presser une défense madrilène étouffée et trompée une nouvelle fois après 11 minutes, quand Gabriel Jesus (auteur de 4 buts ce weekend en championnat) a eu tout le loisir de récupérer un centre de Kevin De Bruyne en plein devant le but de Courtois, puis de se retourner pour placer le ballon hors de portée du gardien des Diables. 2-0 après moins d'un quart d'heure : la soirée du Real s'annonçait compliquée.

Mais après 20 minutes de "survie", Madrid a enfin pu poser un peu le pied sur le ballon, sous l'impulsion d'un Karim Benzema omniprésent et évidemment bien placé pour reprendre un centre de Ferland Mendy juste après la demi-heure (2-1, 33e). Un but 100% français pour redonner un peu d'espoir au Real.

Spectacle total

Au retour des vestiaires, Manchester City reprenait sa maîtrise, récompensée par un but venu d'un troisième joueur différent, quand Phil Foden place une tête précise et puissante hors de portée de Courtois, sur un service lobé de Fernandinho (3-1, 53e). Une joie de courte durée pour les Cityzens qui laissent une nouvelle fois le Real revenir dans le match, dans la foulée, sur un effort personnel de Vinicius Junior (3-2, 55e).

Et alors que le rythme semblait s'essouffler, Oleksandr Zinchenko s'effondre aux abords de la surface madrilène. Sifflet en bouche, l'arbitre décide finalement de laisser l'avantage. Moment de flottement dans la défense, mais pas dans le pied gauche de Bernardo Silva qui arme une frappe puissante, limpide, qui termine sa course dans la lucarne droite d'un Thibaut Courtois pantois.

Mais il était écrit que tout pouvait décidément se passer dans cette rencontre. Y-compris… une panenka signée Karim Benzema sur penalty, face à Ederson (4-3, 82e). Un penalty concédé par Aymeric Laporte, auteur d'une faute de main dans un duel aérien avec le capitaine français du Real.

Les dix dernières minutes, tout aussi intenses que les 80 premières, laisseront peut-être des regrets aux joueurs de Pep Guardiola, arrivés plusieurs fois en zone de conclusion sans réussir à marquer un cinquième but. Une chose est sûre : rien n'est joué avant la manche retour, mercredi à Madrid !

Karim Benzema encore une fois buteur pour le Real Madrid
Karim Benzema encore une fois buteur pour le Real Madrid © AFP or licensors
Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous