RTBFPasser au contenu

On n'est pas des pigeons

Semaine du son à Bruxelles : n'oubliez pas de protéger vos oreilles

Semaine du son à Bruxelles : n'oubliez pas de protéger vos oreilles

On n'est pas des pigeons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 janv. 2017 à 12:531 min
Par on n'est pas des pigeons

Cette semaine se déroule à Bruxelles la 7ème édition de la semaine du son. Une quantité d'activités autour du son seront organisées. Vous pouvez notamment retrouver le programme sur internet.  Cependant, qui dit "son" dit également "bruit.

En effet, le bruit est partout et tout le temps autour de nous. Son unité de mesure est le décibel.

Voici quelques exemples indicatifs en termes de décibels :

  • La forêt : 10 décibels
  • Une conversation à voix basse : 20 décibels
  • Au bureau : 40 décibels
  • La circulation automobile : 80 décibels

Ensuite, il y a les situations risquées telles que :

  • Un casque audio à fond dans les oreilles : 100 décibels
  • Un concert ou la musique dans une boîte de nuit : 110 décibels qui peuvent monter jusqu'à 140.

A partir de ce niveau, il y a un danger pour nos oreilles et celles de nos enfants.

Selon le centre d'audiophonologie des Cliniques Saint-Luc que les Pigeons ont contacté :

"Se promener en rue avec un casque sur les oreilles est un comportement à risque. De fait, les effets de la musique à haut niveau ne sont pas bien connus chez les enfants et les adolescents. Pas mal de dégâts se produisent quotidiennement. Chez les très jeunes enfants, les dégâts sont observés de façon passive car ceux-ci sont exposés au bruit passivement. Pour les adolescents, le comportement est plus actif avec le port des écouteurs.

Ce qui est surtout important à surveiller, c'est le niveau d'écoute de la musique. Les écouteurs intra-auriculaires parviennent à donner des niveaux de pression très élevés. Tandis que les écouteurs à casque isolent trop les personnes qui les portent. Ce qui est dangereux avec ces casques, c'est que l'on n'entend pas tous les bruits environnementaux. Néanmoins, il existe des systèmes avec limitation automatique sur le volume des lecteurs MP3.

Des modifications ont été observées chez l'adulte à cause du bruit. C'est bien connu qu'il existe des liens sur le point de vue cardiovasculaire, où l'on peut observer une tension artérielle qui dépend de façon directe des niveaux de bruits auxquels nous sommes exposés. Chez l'enfant, on peut observer une série de modifications au niveau psychologique".

Articles recommandés pour vous