RTBFPasser au contenu
Rechercher

Selon Reporters sans Frontières, la situation des journalistes est "désastreuse" en Biélorussie

Selon Reporters sans Frontières, la situation des journalistes est "désastreuse" en Biélorussie
27 mai 2021 à 13:36Temps de lecture1 min
Par Belga

Les journalistes biélorusses sont confrontés à une "situation désastreuse", a déclaré jeudi le chef de l’organisation Reporters sans frontières (RSF), lors d’une visite en Lituanie voisine.

Christophe Deloire a souligné s’être rendu à Vilnius en "signal de soutien aux journalistes biélorusses", à l’issue d’un entretien avec les procureurs lituaniens. Ceux-ci ont ouvert une enquête sur le détournement, dimanche par le Bélarus, alors qu’il survolait son territoire, d’un vol Ryanair reliant Athènes à la capitale lituanienne.

Plainte contre le président

M. Deloire a déposé plainte en Lituanie contre le président biélorusse Alexandre Loukachenko, au nom de cette ONG basée à Paris, qui se donne pour objectif de défendre la liberté de la presse dans le monde.

L’avion de ligne de Ryanair a été contraint d’atterrir à Minsk et un journaliste dissident, Roman Protassevitch, et sa compagne Sofia Sapéga, y ont été arrêtés, ce qui a poussé les dirigeants de l’UE à interdire leur espace et leurs aéroports aux appareils du Bélarus et recommandé aux compagnies aériennes de l’UE d’éviter son espace aérien.

"Il est important de poursuivre la mobilisation, d’envisager les moyens de soutenir très concrètement les journalistes biélorusses à l’avenir qui sont aujourd’hui dans une situation désastreuse", a déclaré M. Deloire.

La Pologne a ouvert une enquête

La Pologne, où l’avion de Ryanair est immatriculé, selon les médias polonais, a aussi ouvert une enquête sur l’incident.

"Dans cette affaire si on veut obtenir des résultats, obtenir la libération du journaliste aujourd’hui détenu, obtenir la fin de la répression des journalistes et plus largement de la société civile au Bélarus, il y a évidemment des pressions politiques, il y a les sanctions économiques contre les Etats, et puis il y a l’action judiciaire".

Il faut que "ceux qui ont contribué à un tel acte soient un jour condamnés, soient mis face à leurs responsabilités juridiques. Et y compris le président biélorusse Loukachenko", a insisté M. Deloire.

RSF classe le Bélarus en 158e position sur 180 dans le monde, dans son classement mondial de la liberté de la presse 2021. La Russie est 150e, la Lituanie 28e.

Articles recommandés pour vous