RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Selon les ministres de la Mobilité, aller au travail à vélo rend plus heureux

Selon les ministres de la Mobilité, aller au travail à vélo rend plus heureux
15 sept. 2021 à 09:562 min
Par C'est vous qui le dites

Aller au travail à vélo rend plus heureux, il y a du plaisir à ne pas être enfermé dans une voiture, ce sont les mots de 3 des ministres de la Mobilité réunis hier à Bruxelles. L’Écho a rencontré le ministre fédéral, le ministre wallon et la ministre bruxelloise à l’occasion d’une communication autour de la semaine de la mobilité. Ils insistent tous les trois sur l’intermodalité pour se passer de la voiture alors que les embouteillages ont fortement repris depuis quelques jours. Elke Van den Brandt précise qu’au-delà de l’impact sur le climat, il y a une dimension plaisir à ne pas être enfermé dans sa voiture, ce à quoi Georges Gilkinet ajoute que grâce au Covid les gens ont retrouvé le plaisir de la marche et du vélo, que le fait de pouvoir aller au Codeco à vélo l’a rendu plus heureux, ça permet d’être plus endurant pour la longue réunion.

Que leur répondez-vous ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

 

Tous droits réservés

"La mobilité pour les cyclistes évolue bien"

Nancy, une auditrice originaire de Saint-Gilles, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : " Je vais travailler tous les jours à vélo depuis 30 ans. Je trouve que la mobilité pour les cyclistes évolue bien. Je n’ai jamais crevé de pneu dans un nid-de-poule, par exemple. Je me suis toujours sentie en sécurité en tant que cycliste à Bruxelles. Faire du vélo est un plaisir pour moi et j’arrive au travail en étant détendue. C’est une forme de fainéantise de se dire qu’on ne prendra pas son vélo car il pleut, qu’on risque d’être trempé. On n’est pas si trempé que ça. "

BELGA PHOTO JONAS HAMERS

"Aller au travail, ça va être compliqué"

Du côté de Jodoigne, Michel n’est pas du même avis : "Il y a à peine 15 jours, je roulais sur la piste cyclable. Je me suis fait dépasser par un chariot agricole qui m’a renversé sur la chaussée. Il m’a coupé la route en mettant ses roues sur les bandes vibrantes, qu’il ne sentait probablement pas. En passant, il m’a projeté sur le sol de la chaussée avec l’arrière de son véhicule. Je me dis que pour aller au travail, ça va être compliqué. Lors d’autres sorties à vélo, j’ai pu constater l’état dégradé des routes. Utiliser le vélo est trop dangereux. Je ne suis pas fainéant mais je ne tiens pas à me faire tuer sur la chaussée non plus. Il faudrait de nouvelles infrastructures adaptées. "

Luis Alvarez – Getty Images

"Je suis très heureux de me rendre au travail à vélo"

Patrick clôture le débat, à Schaerbeek : " Je partage l’avis des ministres. Je me sens concerné car je suis un cycliste et je roule à vélo depuis l’âge de mes 10 ans. J’effectue tous mes déplacements à vélo et je suis très heureux de me rendre au travail à vélo. Et lorsqu’on a eu une journée bien remplie, reprendre le vélo me permet de me rebooster. Je peux comprendre qu’il y ait parfois des accidents mais il peut aussi y en avoir en voiture, à moto ou à pied. Probablement que cela fait peur aux gens, mais il faut les convaincre des bénéfices du vélo. "

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

21 sept. 2021 à 09:52
2 min
20 sept. 2021 à 09:56
1 min

Articles recommandés pour vous