Belgique

Selon la rumeur, le roi Albert II pourrait abdiquer le 21 juillet 2013

Le roi Albert II pourrait abdiquer le 21 juillet 2013

© BRUNO FAHY- Belga

02 mars 2012 à 03:03 - mise à jour 02 mars 2012 à 07:24Temps de lecture2 min
Par Belga News

L'abdication du Roi Albert II au profit de son fils, le Prince Philipe, le sujet alimente régulièrement les conversations. Mais ce vendredi matin, le journal Le Soir avance une date précise : le 1er juillet 2013. C'est à cette date qu'Albert II, qui aurait alors 79 ans, déciderait de partir à la retraite. Le journal précise toutefois qu'aucune confirmation officielle n'a pu être obtenue auprès du Palais royal, qui dément même.

Cette date correspondrait à la fin de la vingtième année de règne du souverain, qui sera alors âgé de 79 ans. D'après le journal, le scénario de l'abdication d'Albert II tel que présenté circulerait au niveau politique, diplomatique et parmi les proches du Roi.

Pour justifier ce choix, quatre raisons sont avancées : une période politique favorable, la volonté d'une transition en douceur, le sentiment du devoir accompli d'Albert II, mais aussi son âge et son état de santé.

Un bémol cependant : en cas de victoire de la républicaine et séparatiste N-VA aux communales d'octobre, le scénario 2013 pourrait être revu par ses auteurs ou au moins retardé. Le pays revivrait sans doute en effet une crise, nécessitant la présence apaisante d'Albert II, selon Le Soir.

Un scénario plausible ?

C'est plausible, Albert II passerait alors la main après 20 ans de règne. Son âge et son état de santé pourraient notamment justifier une abdication même si ce n'est pas vraiment dans les habitudes belges comme l'explique l’historien et spécialiste de la monarchie Francis Balace : "Ce n'est pas dans les habitudes parce que le mot abdication se rapporte chez nous à un échec de la monarchie qui a été le départ du Roi Léopold III en 1951".

Mais abdiquer est dans l'air du temps : les Pays-Bas et le Grand-Duché de Luxembourg ont été confrontés à cette situation. Pour Francis Balace, une abdication pourrait toutefois se révéler très dangereuse pour la monarchie : "C'est que c'est un acte de nature politique, il faut un contreseing ministériel et un accord politique. Et ce serait peut-être, pour ceux qui désirent transformer la monarchie en une monarchie purement protocolaire, l'occasion de faire disparaître les dernières prérogatives royales par une négociation politique"

C'est peut-être justement ce scénario qu'une partie du monde politique prépare. Abdiquera ou abdiquera : la réponse peut-être le 21 juillet 2013.

C.B. avec Nathalie Servais et Belga

Pierre-Yves Monette est invité en plateau

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le prince Philippe est-il prêt à prendre la relève?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pierre-Yves Monette est invité en plateau

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le sixième Roi des Belges, Albert II, a 78 ans ce 6 juin