RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Selim Idriss, déserteur l'armée syrienne à Bruxelles pour plaider sa cause

Selim Idriss, déserteur l'armée syrienne à Bruxelles pour plaider sa cause
07 mars 2013 à 09:12 - mise à jour 07 mars 2013 à 09:26Temps de lecture1 min
Par Céline Biourge

Le général Idriss est un militaire, mais c'est aussi un homme. Il décrit avec émotion la détresse des millions de civils déplacés par la guerre. Mercredi, il a répondu aux questions de parlementaires européens inquiets de voir des combattants islamistes combattre aux côté de l'ASL. C'est le cas, entre autres, du front Al Nosra, classifié sur la liste des groupes terroristes par les Etats Unis.

"Le Front Al Nosra est une composante parmi d'autres", dit-il, "ils sont en première ligne sur le front. Pour nous, ils n'appartiennent pas à l'armée syrienne libre, ils se battent de leur côté et lors de chaque combat, ils le paient de leur âme, ils deviennent des martyrs. A la fin de chaque bataille, ils se retirent, le Front Al Nosra reçoit de l'aide militaire, des moyens financiers importants de l'étranger alors que du côté de l'armée syrienne libre, nous n'avons pas assez d'armes ni de munitions. Nous avons des étudiants dans nos rangs, des intellectuels, mais quand nos soldats voient que le Front Al Nosra a plus de moyens, alors ils s'enrôlent chez eux, c'est pour cela que vous devez nous aider en nous fournissant des armes. Donnez-nous des armes et des munitions pour nous défendre et je vous garantis que le régime syrien s'effondre dans le mois qui suit", a conclu le général Idriss.

 

Fr. Wallemacq

Sur le même sujet

Syrie: les Américains aimeraient centraliser l'aide aux rebelles

Monde

Syrie: Brahimi reçu lundi par les ministres européens à Bruxelles

Monde