Tipik - Pop Culture

Selena Gomez se confie sur sa santé mentale : "Je pensais que le monde serait meilleur si je n’étais pas là"

© Getty Images / Axelle/Bauer-Griffin

04 nov. 2022 à 13:09Temps de lecture2 min
Par Maïna Boutmin

Dans un documentaire autobiographique "My mind and me", la chanteuse aux 354 millions d’abonnés Instagram se révèle un peu plus sur sa vie. À l’occasion de la sortie du film, ce soir sur la plateforme Apple TV +, Selena Gomez accorde une longue interview au magazine américain Rolling Stone.

Enfant star, Selena Gomez traversent ses passes difficiles, comme sa rupture avec Justin Bieber, sous les feux des projecteurs. Ses problèmes personnels devenus sujets mondains se sont révélés être une vraie souffrance pour la jeune chanteuse. Sans le savoir, elle est aussi atteinte d’un trouble bipolaire. Ce trouble entraîne chez les personnes affectées des phases dépressives : " Parfois, je restais au lit pendant des semaines, au point que le simple fait de descendre les escaliers m’essoufflait." confie-t-elle, mais aussi des phases maniaques où la personne a une très haute vision d’elle-même, et peut dépenser sans compter. Selena raconte avoir vécu les deux :" J’ai commencé à sentir que je ne contrôlais pas ce que je ressentais, que ce soit vraiment génial ou vraiment mauvais." Ses troubles bipolaires se sont aggravés quand en 2018 elle commence à entendre des voix, c’est à ce moment-là qu’elle sera diagnostiquée et internée. " Il m’a fallu beaucoup de travail pour (A) accepter que j’étais bipolaire, et (B) apprendre à faire avec parce que ça n’allait pas disparaître."

La difficulté de cette maladie s’ajoutant au lupus (maladie qui provoque des douleurs articulaires et musculaires) qu’on lui a diagnostiqué en 2015 a projeté l’actrice dans une spirale d’idées noires. Si elle confie n’avoir jamais tenté de se suicider, elle admet l’avoir longtemps envisagé :"Je pensais que le monde serait meilleur si je n’étais pas là". En tout, elle fréquentera quatre centres de traitement différents pour sa santé mentale, c’est une rencontre avec un psychiatre qui lui permettra de commencer à aller mieux.

Avec la thérapie, Selena Gomez se découvre un réel intérêt pour la politique et porte des causes qui lui tiennent à cœur, une manière pour elle de se sentir utile et plus ancrée. La diffusion de ce documentaire n’a pas toujours été une évidence pour la chanteuse, finalement elle se lance : elle veut aider les autres à la lumière de ses expériences. " Je connais des gens qui ont ressenti ces choses et qui ne savent pas quoi faire. Je veux juste que ce soit normal." confie-t-elle à Rolling Stone.

 


Une occasion de (re) regarder le web documentaire Normal disponible sur AUVIO qui donne la parole à des personnes souffrant de troubles de santé mentale.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous