RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Second tour des législatives en France : majorité absolue ou relative, Premier ministre et cohabitation en trois questions

18 juin 2022 à 14:16 - mise à jour 18 juin 2022 à 14:18Temps de lecture2 min
Par Alice Dulczewski

Ce week-end marque le second tour des élections législatives en France. Quelles sont les chances pour Emmanuel Macron (Ensemble !) d’obtenir la majorité absolue ? Mélenchon (Nupes) peut-il encore devenir Premier ministre ? A quoi faut-il être attentif ? On pose trois questions à Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille.

A quoi doit-on être attentif ce dimanche ?

Pierre Mathiot : "Il faut retenir une chose : 289. C’est le nombre de députés à avoir pour atteindre la majorité absolue. L’Assemblée nationale compte 577 députés et il faut en obtenir la moitié + 1. Si Macron obtient 289 députés – donc la majorité absolue – il pourra gouverner et voter les lois. S’il obtient une majorité relative (en étant la première coalition mais en restant sous la barre des 289), le gouvernement sera obligé d’aller chercher des députés qui ne sont pas de son camp et ce sera très compliqué au niveau de la gouvernabilité. C’est difficile de faire des pronostics, mais on estime qu’il obtiendra une majorité relative ou bien une majorité absolue très courte. "

"Le nombre de députés du Rassemblement national est aussi à regarder attentivement. En France, il y a souvent un énorme écart entre les résultats de Marine Le Pen à l’élection présidentielle et les résultats du parti aux législatives. Lors des précédentes élections, en 2017, le Rassemblement national n’avait envoyé que 8 députés (sur 577) à l’Assemblée nationale. Il est probable qu’ils auront beaucoup plus de députés cette fois-ci, entre 30 et 50. Le Rassemblement national a en effet obtenu un meilleur score au premier tour des législatives qu’en 2017. Ils se sont qualifiés dans plus de 200 circonscriptions, ce qui leur donne autant de chances d’avoir un député. Le parti franchirait alors un nouveau cap dans son implémentation en France."

AFP or licensors

Avec sa coalition de gauche Nupes, Jean-Luc Mélenchon peut-il encore devenir Premier ministre ?

"Depuis 1958 en France, c’est arrivé à trois occasions que l’opposition gagne les législatives. Le président avait alors nommé comme Premier ministre le chef de l’opposition. Aujourd’hui, Jean-Luc Mélenchon utilise cela comme argument de campagne. Il dit qu’il y a un vrai enjeu à aller voter. En réalité, la Nupes a fait de bons scores et pourrait tripler son nombre actuel de députés (60) en obtenant entre 150 et 180 députés, mais elle n’a aucune chance d’atteindre la majorité absolue à 289. La véritable question est, comme dit plus haut, de savoir si Macron obtiendra la majorité absolue ou non. "

© Tous droits réservés

Majorité absolue, majorité relative, ça changerait quoi concrètement pour le gouvernement Macron ?

"Avec une majorité relative, ce serait beaucoup plus compliqué de faire voter des lois, on pense notamment à la fameuse réforme des retraites. Elisabeth Borne resterait alors probablement Première ministre, mais elle devrait faire attention aux revendications de l’opposition et même à celles au sein de la majorité. Avec ces législatives, c’est vraiment le deuxième mandat de Macron qui se joue ce week-end. S’il obtient la majorité absolue, son deuxième mandat pourrait ressembler au premier. S’il obtient la majorité relative, Macron sera affaibli et devra passer des accords. Mais dans ce cas, il pourrait aussi tenter d’affaiblir la coalition de gauche en la divisant sur des questions comme le nucléaire, ce sera peut-être intéressant à analyser."

Sur le même sujet

Elections Législatives en France : la Secrétaire d'Etat chargée de la mer, Justine Benin, battue en Guadeloupe

Monde

Elections législatives en France : les électeurs d’Outre-Mer ont commencé à voter

Monde

Articles recommandés pour vous