Regions

Sécheresse : la SWDE aide les communes, mais les réserves ne sont pas illimitées

© © Tous droits réservés

25 août 2022 à 07:00Temps de lecture2 min
Par Jordane Meyer

Interdiction de laver sa voiture, de remplir sa piscine ou encore d’arroser son jardin. Vous habitez peut-être dans ces communes qui imposent ces restrictions d’eau à leurs citoyens. La situation ne semble pas s’améliorer, le manque de pluie se fait de plus en plus ressentir. Les communes qui ont le plus de difficultés à gérer cette crise sont sans doute celles qui disposent toujours de leur propre réseau d’eau.

Le fait que certaines communes disposent toujours de leur propre réseau de distribution d’eau, au lieu de le céder à la SWDE, n’empêche pas celle-ci de leur venir en aide dans des situations critiques. "Nous les aidons dans la mesure du possible, explique Benoit Moulin, porte-parole de la SWDE. Il faut savoir que nos captages ont des volumes d’eau assez limités et qui, dans des circonstances très compliquées, ne suffisent pas. Dans des zones plus locales, les solutions se situent à 10, 20, 30 voire 40 kilomètres de là, ce qui engendrerait des investissements assez importants."

Les communes qui souhaitent garder leur propre réseau d’eau sont nombreuses. C’est le cas de la commune de Libramont, qui ne souhaite pas le céder malgré les difficultés rencontrées. "Nous avons investi beaucoup d’argent, explique Bernard Jacquemin, premier échevin. Cela concerne neuf millions d’euros sur ces dix dernières années et nous pouvons en investir trois supplémentaires pour l’année à venir. Garder son réseau d’eau n’est pas une fierté pour nous. Enfin, nous sommes très contents de pouvoir continuer à en assurer la gestion et d’avoir notre eau propre. Mais vu que notre réseau est bien entretenu, il n’y a pas de raison de le céder à quelqu’un d’autre."

Ces dernières semaines, la commune de Libramont a déjà fait appel à plusieurs camions-citernes et peut également compter sur le captage de Bras, qui appartient à la SWDE. "Nous sommes inquiets, forcément, reprend le premier échevin. Nous avons un contrat avec la SWDE mais il faut savoir que les entreprises commencent elles aussi à avoir leurs puits qui s’assèchent. Si tout le monde fait appel à la SWDE en même temps, nous ne savons pas comment ça va aller, d’autant qu’il n’annonce pas de pluie pour les trois prochaines semaines."

Les fortes chaleurs n’ont donc pas dit leur dernier mot. Il faudra encore attendre plusieurs jours voire plusieurs semaines pour avoir de la pluie en suffisance.

Sur le même sujet

Sécheresse et agriculture : était-ce pire en 1976 ?

Vidéo

Articles recommandés pour vous