RTBFPasser au contenu

Belgique

Sébastien Bruyr (Odoo) sur le télétravail : "Il y a une demande des employés de pouvoir garder une flexibilité"

L'invité de Matin Première: Sebastien Bruyr, directeur commercial d'Odoo

Comment organsier efficacement le télétravail ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 févr. 2022 à 07:462 min
Par Ambroise Carton sur la base d'une interview menée par Thomas Gadisseux et François Heureux

Le Comité de Concertation (Codeco) de ce vendredi devrait acter plusieurs changements dans les règles sanitaires. Plusieurs voix plaident entre autre pour des assouplissements concernant le télétravail. Un retour des collaborateurs vers les bureaux, moins de réunions à distance, c’est ce qu’espèrent de nombreuses sociétés en Belgique. Parmi celles-ci, Odoo, une société wallonne forte de quelque 2000 employés qui fournit des applications pour les entreprises, de la PME au grand groupe. Sébastien Bruyr, directeur commercial d'Odoo, était ce vendredi l'invité de Matin Première.

En mars 2020, Odoo a pu s’adapter rapidement au télétravail imposé face à l’épidémie de Covid-19. "On avait des outils déjà bien en place. En 24h, on a eu la capacité de travailler comme si tout était normal", explique Sébastien Bruyr. Et pourtant, prester ses heures à distance, c’était jusque-là "pas du tout naturel. C’était même complètement banni. On a dû changer avec la pandémie. Donc ça a eu du bon pour nos employés puisqu'il y avait une demande. Ce changement a eu des effets positifs dans la balance entre vie professionnelle et vie privée".

Et deux ans après, quel est le bilan ? "Il y a une grosse demande des employés" pour revenir au bureau, affirme le directeur commercial qui espère que les collaborateurs d’Odoo pourront être présents trois jours par semaine. D’autant que certains ont "de plus en plus de difficultés pour travailler depuis leur domicile", faute d’espace disponible notamment. Dès lors "toute excuse est bonne pour venir travailler au bureau".

Tout dépend aussi des tâches de chacun. "On a des développeurs des consultants, des commerciaux… Les développeurs apprécient de se concentrer sur des tâches spécifiques", explique le directeur commercial. A l’inverse, les consultants et commerciaux s’accommodent moins bien du travail à distance. "C’est compliqué de collaborer et de créer cette culture d’entreprise sans avoir les gens qui se rencontrent et qui se connaissent."

Un rythme trois jours/deux jours

Mais Odoo, historiquement basé en Brabant wallon, est aussi présent partout dans le monde. Notamment parce qu’il est compliqué de trouver tous les profils nécessaires en Belgique. Le groupe est donc aussi installé en Inde aux Etats-Unis, ou encore au Mexique. Sans oublier Hong Kong où "dès qu’il y a quelques cas, ils sont beaucoup plus stricts que nous. Ils sont complètement en télétravail actuellement".

Reste que si tout le monde revient à son poste de travail, il faudra trouver de la place. Avec "1000 personnes recrutées sur la dernière année", Odoo devra trouver des solutions. "On y travaille", glisse Sébastien Bruyr. Même s'"il y a une demande de la part des employés de pouvoir garder une certaine flexibilité par rapport au télétravail, on a décidé de garder trois jours semaine au bureau, deux jours à la maison. Ce sera pas obligatoire. S'ils le souhaitent ils pourront venir cinq jours semaine. On sait que pour l'instant on ne pourra pas le faire parce qu'on n'a pas encore assez de place. Mais à terme ils pourront tous revenir s’ils le souhaitent".

Sur le même sujet

11 févr. 2022 à 17:16
1 min
30 juil. 2021 à 18:14
1 min

Articles recommandés pour vous