RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Se baigner, oui mais pas n'importe où ...

16 juin 2022 à 15:05Temps de lecture2 min
Par Véronique Fouya

Il va faire tellement chaud le week-end prochain que la tentation sera grande de profiter des zones de baignade ouvertes au public. Depuis le 15 mai, il y en 25 en Wallonie dont 7 dans la Province de Namur. Et ce n'est pas par hasard s'il n'y en a pas davantage. 

Eviter les gastro-entérites

Dès que le thermomètre grimpe en flèche , le gérant de la capitainerie à Namur fait le même constat : " beaucoup de gens viennent se baigner ici; ils sautent à l'eau, soit des pontons , soit carrément des bateaux des plaisanciers sur lesquels ils montent pour s'élancerIl y a des bateaux qui passent donc c'est dangereux et en outre , c'est totalement interdit! On rappelle qu'il n'y pas de zone de nage autorisée en Meuse"

Risque d'accident , de noyade , d'hydrocution , les dangers de la baignade sont réels .

Dans la Province de Namur, le Service public de Wallonie a ouvert 7 zones au public,  qu'il s'agisse de plans d'eau comme le lac de Bambois ou de rivières, comme la Lesse à Houyet. Ces sites sont contrôlés par l'Institut scientifique de Service public et par le Service public de Wallonie. Le critère sanitaire est essentiel , comme le précise  Catherine Latour , la gestionnaire des eaux de baignade pour le SPW.   " Notre travail consiste à analyser les escherichia coli et les entérocoques - ce sont des bactéries- et ces deux paramètres nous permettent de voir si la qualité de l'eau est bonne ou pas ; comme nous procédons à des contrôles toutes les semaines ou tous les 15 jours selon les sites , cela explique qu'un lieu accessible puisse être fermé pendant quelques jours ." Les fortes chaleurs , comme celles qui s'annoncent peuvent aussi favoriser le développement d'algues bleues - des cyanobactéries- qui peuvent être toxiques. 

Dans les zones de baignade autorisées , vous ne risquez donc pas d'attraper une gastro-entérite mais tout danger n'est pas écarté pour autant. Une zone ouverte au public ne signifie pas qu'elle est surveillée; la présence de maîtres-nageurs dépend en effet des autorités communales ou du gestionnaire du site.

3 mois pour se mettre à l'eau

Cette année, la saison balnéaire sera plus longue que l'année dernière : elle a démarré le 15 mai et elle se poursuivra jusqu'au 30 septembre. Et l'année prochaine , davantage de lieux pourraient être ouverts car des prospections sont en cours sur une dizaine de sites situés le long de la Semois, de la Lesse, de la Meuse, à l'étang Remy à Habay ainsi qu'au lac des Doyards à Vielsalm.

Sujet JT du 18/06/2022

Baignades : attention aux risques d accidents

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous