RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Scrutin régional en Andalousie : la droite (PP) obtient la majorité absolue, revers pour les socialistes (PSOE)

Affiches de campagne dans les rues de Séville, le 17 juin 2022
19 juin 2022 à 14:02 - mise à jour 19 juin 2022 à 20:30Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Kevin Dero

Les socialistes du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez ont essuyé dimanche un nouveau revers électoral dans leur ancien fief d'Andalousie (sud), un scrutin régional clé qui place la droite en position de force à un an et demi des prochaines élections nationales.

Selon des résultats partiels, le Parti Populaire (PP, droite) - dont le candidat Juan Manuel Moreno préside la région depuis 2018 - a obtenu la majorité absolue au parlement andalou avec 55 sièges sur 109 contre 33 pour le Parti socialiste (PSOE).

Ce revers est le troisième consécutif infligé par la droite à la gauche espagnole lors d'un scrutin régional, après celui de Madrid en mai 2021 et celui de Castille-et-Léon en février.

Un succès qui place le nouveau chef du PP, Alberto Núñez Feijóo, en position de force en vue des prochaines élections nationales prévues fin 2023.

Le président nouvellement élu du Parti populaire (PP) de droite, Alberto Nunez Feijoo, arrive à la réunion annuelle du Cercle d'économie 2022 à Barcelone, le 6 mai 2022.
Le président nouvellement élu du Parti populaire (PP) de droite, Alberto Nunez Feijoo, arrive à la réunion annuelle du Cercle d'économie 2022 à Barcelone, le 6 mai 2022. AFP

Scrutin régional

Ancien bastion historique de la gauche, l’Andalousie votait dimanche lors d’un scrutin régional test où les socialistes du Premier ministre Pedro Sanchez, fragilisés à un an et demi des prochaines élections nationales.

Plus de six millions d’Andalous étaient appelés aux urnes dans cette région méridionale où les températures sont retombées après une semaine de chaleur extrême.

Le Parti Populaire favori

Les bureaux de vote, qui ont ouvert à 07h00 GMT (09h00 HB), fermeront à 18h00 GMT (20h00 HB). Les résultats seront connus autour de 22h00 HB.

Tous les instituts de sondage prévoient une nette victoire du Parti Populaire (PP, droite) et de son candidat, Juan Manuel Moreno, qui gouverne la région depuis 2018 en coalition avec le parti de centre-droit Ciudadanos.

D’après leurs projections, le PP devrait obtenir environ 50 sièges sur les 109 que compte le parlement régional, soit plus que tous les partis de gauche réunis.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez lors d’une réunion avec son homologue letton à La Moncloa à Madrid, le 13 juin 2022.
Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez lors d’une réunion avec son homologue letton à La Moncloa à Madrid, le 13 juin 2022. AFP

Vox en embuscade

Le Parti socialiste (PSOE) de Pedro Sanchez obtiendrait, lui, un résultat similaire au scrutin de 2018 (33 sièges) qu’il avait perdu après avoir été éclaboussé par un vaste scandale de corruption.

La région la plus peuplée d’Espagne, avec 8,5 millions d’habitants, avait été jusque-là dirigée par les socialistes sans interruption depuis 1982.

En position de force, le PP espère obtenir la majorité absolue, soit 55 députés, pour éviter d’avoir à gouverner en coalition avec le parti d’extrême droite Vox, comme il a dû le faire récemment dans la région de Castille-et-Léon.

Une nouvelle alliance avec Vox fragiliserait le nouveau président du parti conservateur, Alberto Núñez Feijóo, arrivé à la tête de la formation début avril en défendant une ligne modérée.

Si le PP gagne, il s’agira du troisième revers consécutif de la gauche espagnole lors d’un scrutin régional, après celui de Madrid en mai 2021 et celui de Castille-et-Léon en février.

Sur le même sujet

Ecoutes téléphoniques en Espagne : Pedro Sánchez annonce une réforme du contrôle des services de renseignement

Monde Europe

Sahara occidental : Pedro Sanchez promet une relation "plus solide" avec Rabat

Monde

Articles recommandés pour vous