RTBFPasser au contenu
Rechercher

Scream : la saga d’horreur qui s’inspire de faits réels

04 nov. 2021 à 15:10Temps de lecture2 min
Par Arilson Lunsadisa

Le cinquième long-métrage de la franchise Scream sort bientôt sur grand écran, 25 ans après avoir terrorisé toute une génération. Ce slasher qui a révolutionné le cinéma d’horreur continue d’avoir une influence exceptionnelle jusqu’à nos jours. Comment expliquer ce phénomène ?

Un genre renouvelé : l'horreur

Scream est un film d’horreur réalisé par Wes Craven, sorti en 1996, deux semaines avant Noël. L’une des particularités de cette première mouture était qu’elle remettait au goût du jour le “slasher”. Ce genre cinématographique qui représente généralement des jeunes poursuivis par un tueur masqué et armé. Scream actualise ces codes en y ajoutant un traitement méta notamment grâce au personnage de Randy qui est un grand fan de films d’horreur.

Tout le long du film, il utilise ses connaissances des “règles” du genre pour survivre en faisant référence aux classiques tels que “Halloween” ou encore " Vendredi 13 ". La force de Scream c’est aussi de ne pas se prendre trop au sérieux. Il passe par la dérision mais garde aussi ce côté flippant que les spectateurs aiment tant. De plus, le film " humanise " l’horreur en s’éloignant des représentations surnaturelles et fantastiques, ce qui apporte une touche de réalisme au genre.

Une histoire basée sur des faits réels

Le film est basé sur une histoire vraie qui a commencé pendant l’été 1990 à W, en Floride. C’est à cette période que Danny Rolling s’est mis à tuer des étudiantes en rentrant par effraction dans leurs logements. L’affaire avait tellement secoué la région que les étudiants se déplaçaient en groupe et un grand nombre d’entre eux avaient même quitté la ville. En 2006, Danny Rolling a finalement été condamné à mort après des années d’enquête. 

C’est donc lui qui a inspiré Kevin Williamson, l’auteur de Scream, pour écrire le personnage de Ghostface. Après sa sortie, Scream est devenu un tel phénomène de société, qu’il a été associé à un certain nombre de faits divers dans le monde. En Belgique, en 2001, Thierry Jaradin, qui n’avait que 24 ans, tue sa voisine à l’arme blanche vêtu du déguisement de Ghostface. En 2002, un cas similaire se produit à Nantes impliquant également le masque rendu célèbre par le long métrage.

Un casting de stars

Le succès du premier film repose sur son casting. En effet, à l’époque les films horrifiques étaient généralement portés par des acteurs avec peu d’expérience. Scream est venu changer la donne en engageant des acteurs expérimentés et populaires d’Hollywood. C’est le cas de Drew Barrymore connue du grand public depuis son plus jeune âge pour son rôle dans le film E.T., l’extraterrestre ; de Courtney Cox qui cartonnait avec la série " Friends " mais aussi de Neve Campbell qui jouait dans la série à succès " La vie à cinq ". 

Pour le cinquième volet de la franchise, une grande partie des personnages principaux du film original seront de retour. Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin prennent la place de Wes Craven en tant que réalisateur, à la suite du décès de ce dernier en 2015. L’acteur David Arquette qui reprendra également son rôle a indiqué que cette version de Scream était entre de " bonnes mains ".

L’impact de Scream est incontestable, il n’était pas commun pour un film d’horreur d’être un succès critique et commercial. Le film qui n’avait qu’un budget de 15 millions de dollars a engrangé plus de 173 millions de dollars dans le monde. Ce fut un succès inattendu qui changea la manière de créer les films d’horreurs à jamais. Aujourd’hui, plusieurs films et séries s’inspirent du style de narration de Scream, signe de sa grande influence dans la pop culture.

La Frime

 

Sur le même sujet

Stephen King : "The Mist", un film d’horreur qui titillera votre imagination

Tipik Tv

Redécouvrez un classique du film d'horreur : l'Exorciste 2 débarque sur Tipik !

Tipik Tv

Articles recommandés pour vous