RTBFPasser au contenu

Regions

Schaerbeek : l’échevine Sihame Haddioui porte plainte contre son collègue Michel De Herde pour attentat à la pudeur et sexisme

Schaerbeek : plainte d une échevine pour attentat à la pudeur

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 mai 2022 à 18:03 - mise à jour 20 mai 2022 à 14:124 min
Par Karim Fadoul

C’est une déflagration politique dans la commune de Schaerbeek. L’échevine Ecolo de l’Egalité des Genres et des Chances Sihame Haddioui a déposé plainte ce lundi au parquet de Bruxelles contre son collègue DéFI l’échevin du Budget Michel De Herde pour sexisme à savoir des paroles déplacées et répétées dans le temps ainsi qu’attentat à la pudeur. Sihame Haddioui a confirmé le dépôt de plainte à la RTBF. "Il y a d’abord eu des petites blagues sexistes un peu graveleuses. Et puis, après, des commentaires un peu plus déplacés à caractère sexuel sur mon corps".

Lors d’une séance du conseil communal

L’attentat à la pudeur, lui, aurait eu lieu lors d’une séance publique du conseil communal en octobre 2021, l’un des premiers en présentiel après plusieurs réunions en distanciel liées à la crise sanitaire. Ce soir-là, les deux échevins sont assis côte à côte (comme le montre le post Facebook en bas de l’article pris lors d’une précédente réunion). Michel De Herde aurait alors eu des gestes déplacés à l’endroit de sa collègue écologiste. "Il a clairement mis sa main sur ma cuisse", indique la jeune échevine. "Je l’ai stoppé d’un geste net. Mais cela m’a clairement glacé le sang. C’était aussi des chuchotements où il parlait de mes seins. C’était quand même en plein milieu d’un conseil communal où je ne peux ni réagir, ni me défendre".

Depuis, l’un et l’autre ont changé de place sur les bancs du collège lors des conseils communaux, sur demande de la bourgmestre faisant fonction Cécile Jodogne (DéFI), informée des faits.

Quant aux remarques sexistes, celles-ci auraient été prononcées dès l’entame de la mandature actuelle, selon la plainte. Ce qui aurait nourri un climat de tension permanent entre les deux protagonistes, culminant avec le dépôt de plainte lundi. Il y a deux mois, Sihame Haddioui, élue lors des dernières communales de 2018 et désignée échevine dans la foulée par son parti, a décidé de ne plus assister aux réunions hebdomadaires du collège, l’exécutif schaerbeekois.

Ce sont des allégations fantaisistes

Echevin depuis 1995, artisan de la chute du nolsisme avec Bernard Clerfayt, Michel De Herde déclare être "très surpris par rapport à cette plainte que je ne comprends pas. Il ne s’est strictement rien passé de ce que décrit Madame Haddioui. Ce sont des allégations fantaisistes. Je suis au courant des faits qui me sont reprochés, mais ce sont des inventions, pures et simples, qui ne se sont produites autre part que dans son imagination. Bien entendu, je vais défendre mon honneur jusqu’au bout. J’ai déjà pris une avocate."

Dès lors, pourquoi ces accusations ? "Ce qui motive Madame Haddioui ?", se demande Michel De Herde. "Moi je vois deux raisons. La première plainte déposée contre moi, auprès de la bourgmestre, remonte à fin février dernier, quelques jours après notre marathon budgétaire de six mois. J’ai été rude avec tout le monde par rapport aux demandes de crédits et en particulier avec elle. Au travers de cette plainte, elle veut peut-être se venger ou me faire peur. L’autre raison ? Peut-être, estime-t-elle que je prends trop de place au sein de la communauté musulmane, belgo-marocaine de Schaerbeek. Elle veut me salir, pour essayer peut-être elle de gagner en popularité."

Sihame Haddioui a tout mon soutien

Invité à réagir par la RTBF, Vincent Vanhalewyn, Premier échevin et chef de file Ecolo à Schaerbeek confirme également le dépôt de plainte de sa collègue Sihame Haddioui. Il affirme : "Elle a tout mon soutien et il est important que les victimes puissent s’exprimer en toute sécurité".

Cette plainte, aucun responsable politique schaerbeekois ne l’ignore, aura des répercussions. DéFI et Ecolo forment une majorité dirigée depuis 2006 par le bourgmestre en titre, le ministre Bernard Clerfayt ainsi que la bourgmestre faisant fonction Cécile Jodogne.

Sihame Haddioui, échevine de la Culture, de l’Egalité des chances et des genres est très investie sur les questions liées aux discriminations, au sexisme et aux violences faites aux femmes. Elle a notamment lancé à Schaerbeek le Same Festival, un événement de lutte contre les discriminations liées au genre, à la sexualité, à la classe, à la race et à la situation de handicap.

 

Loading...

Suite à la publication de notre article, l’information a suscité d’autres réactions, notamment sur Twitter. Rajae Maouane, coprésidente Ecolo dit apporter son soutien à Sihame Haddioui et la salue pour son courage.

Loading...

Les députées régionales bruxelloises Margaux De Ré (Ecolo) et Leila Agic (PS) ont également indiqué sur Twitter soutenir leur "amie" Sihame Haddioui.

Loading...
Loading...

A nos confrères du Soir, François De Smet, président DéFI, le parti de Michel De Herde indique prendre "toujours au sérieux la parole des femmes" mais qu’à la connaissance du parti, "il n’y a pas d’autre fait reproché". François De Smet avait été informé il y a plusieurs mois par Michel De Herde lui-même qu’une plainte en interne avait été déposée par sa collègue Haddioui.

Sur Instagram, Catherine Morenville, échevine Ecolo à Saint-Gilles écrit apporter "tout mon soutien" à sa collègue schaerbeekoise Ecolo, story qu’elle accompagne d’un hashtag #victimeontecroit.

La story de Catherine Morenville, échevine Ecolo à Saint-Gilles.
La story de Catherine Morenville, échevine Ecolo à Saint-Gilles. Catherine Morenville

Alice Coffin, journaliste et militante féministe française, auteure du livre "Le génie lesbien", invitée cette année au Festival Same de Schaerbeek a elle aussi réagi sur le réseau social Twitter. "Sihame Haddioui, on t’aime et on est là ! Immense soutien et admiration", écrit Alice Coffin.

Loading...

Sur le même sujet

14 mars 2022 à 10:37
4 min
08 mars 2022 à 11:00
2 min

Articles recommandés pour vous