Regions

Schaerbeek : l’échevin Michel De Herde réfute toutes les accusations et se met au repos pour quelques jours

© RTBF

28 sept. 2022 à 12:35 - mise à jour 28 sept. 2022 à 12:58Temps de lecture1 min
Par Belga

Une deuxième plainte pour des infractions de nature sexuelle vise l’échevin schaerbeekois Michel De Herde (LB-DéFI), rapporte mardi La Dernière Heure. Le parquet n’a ni confirmé ni démenti l’information. Citée par le quotidien, l’avocate du mandataire dit ignorer le dépôt de cette nouvelle plainte. Ce mercredi matin, dans un bref communiqué, Michel De Herde a fait savoir qu’il ne reconnaissait aucun des faits évoqués dans la presse. Sur recommandation de son médecin, dit-il, il se mettra au repos pendant quelques jours.

En mai dernier, l’échevin en charge de l’enseignement a déjà fait l’objet d’une plainte émanant de sa collègue Sihame Haddioui (Ecolo) pour sexisme et attentat à la pudeur. Dans la foulée, une manifestation de soutien à l’échevine avait été organisée devant la Maison communale, place Colignon. La deuxième plainte émane d’une ancienne étudiante et vise des faits d’incitation à la débauche sur mineur et de viol, selon le quotidien.

Si cette nouvelle plainte est confirmée, M. De Herde devra s’expliquer devant les instances de DéFI.

"Nous tenons à exprimer de manière forte que nous prenons très au sérieux la parole des femmes qui se sont exprimées. Si le parquet confirme l’existence de cette deuxième plainte, et au vu de l’existence de deux plaintes, le parti saisira ses instances internes compétentes, à savoir le comité des sages, pour que Michel De Herde soit entendu. Ce, en plein respect de la présomption d’innocence. Nous avons pleinement confiance en la justice, seule habilitée à traiter ce type d’affaires sur le fond, et espérons que l’intéressé sera entendu par le parquet rapidement", a commenté le parti.

 

Sur le même sujet

Michel De Herde conteste toujours formellement les faits qui lui sont reprochés

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous