RTBFPasser au contenu

Schaerbeek: le tunnel routier de l'avenue de la Reine transformé en tunnel pour trams

Fini le passage pour les voitures dans le tunnel Reine: priorité aux trams.
23 déc. 2017 à 08:512 min
Par Karim Fadoul

Fini l'accès aux voitures dans le tunnel routier de l'avenue de la Reine: Bruxelles Mobilité, l'administration régionale des travaux, veut en faire un tunnel réservé exclusivement aux trams, aux piétons et aux cyclistes.

Une demande de permis a été introduite en ce sens auprès de la commune de Schaerbeek. Les objectifs de cette demande, dont l'enquête publique court jusqu'au 14 janvier 2018, sont multiples: "Réaliser une nouvelle voie de tram dans le tunnel Reine et mettre en œuvre un nouveau plan de mobilité, dont la suppression du trafic automobile dans le tunnel Reine; modifier les profils des voiries et revêtements de sol induit par la nouvelle implantation du tram dans le tunnel Reine; installer du mobilier urbain, des plantations, de l'éclairage publics dans les tunnels et aux abords; déplacer l'arrêt de tram de la place Liedts dans l'avenue de la Reine, avec la création d'un plateau; réaliser de nouveaux emplacements de parking à hauteur des arrêts de tram supprimés de la place Liedts."

Le nouveau tunnel trams sera réservé aux lignes 62 et 93.
Le nouveau tunnel trams sera réservé aux lignes 62 et 93. BRUXELLES MOBILITE

En transformant le tunnel routier en tunnel pour trams, Bruxelles Mobilité espère fluidifier le trafic des véhicules de la STIB, trop souvent bloqués dans les embouteillages du quartier. Autre objectif, permettre aux lignes de trams venant de la place Liedts et se dirigeant vers Laeken (93 et 62) de filer tout droit au lieu de réaliser un coude en passant par le tunnel Thomas, déjà dévolu aux trams. Pour les trams des lignes 25, 32 et 55, rien ne change.

Les voitures renvoyées vers la rue d'Aerschot et la rue des Palais

Pour les voitures, tout est bouleversé ou presque. "Pour le trafic de la rue d'Aerschot venant de la gare du Nord, le tourne à droite dans l'avenue de la Reine est obligatoire", explique Bruxelles Mobilité. "Pour le trafic de l'avenue de la Reine, venant de la place Liedts, le tourne à droite dans la rue d'Aerschot (NDLR: la prolongation qui fait l'objet d'un éventuel projet de changement de nom) est obligatoire."

Une perspective depuis Bruxelles.
Une perspective depuis Bruxelles. BRUXELLES MOBILITE

Pour les riverains, ces transformations ne devraient comporter que des aspects positifs selon Bruxelles Mobilité. Dans le cadre d'un diagnostic établi avec les habitants, le site du projet qui voit traverser 100 piétons par heure souffre de plusieurs faiblesses: "traversée des tunnels en mauvais état, sales, peu éclairés, considérés comme insécurisant, produisant une sensation d'enfermements et manque de sécurité pour les usagers faibles à la sortie des tunnels, tracés compliqués, absence de traversées protégées, conflit entre usagers lents (piétons, cycliste et arrêt de tram)." La transformation programmée des deux tunnels leur donnera donc un aspect beaucoup plus convivial.

Contrat de quartier Durable Reine-Progrès

A ce stade, le collège de Schaerbeek n'a pas encore arrêté d'avis définitif et officiel concernant le projet visant cette voirie régionale. Si le trafic automobile sera reporté inévitablement vers la rue des Palais, les premiers indications montrent que la commune n'est pas défavorable. D'autant que le projet s'inscrit aussi dans le cadre du Contrat de quartier Durable Reine-Progrès qui prévoit la rénovation d'une grande partie de la zone.

Si Bruxelles Mobilité obtient ses permis à temps, le chantier pourrait démarrer en 2018. 

 

Une vue depuis la rue du Progrès.
Une vue depuis la rue du Progrès. BRUXELLES MOBILITE

Articles recommandés pour vous