RTBFPasser au contenu

Regions

Schaerbeek: la démolition du viaduc Reyers débute à la Toussaint

Schaerbeek: la démolition du viaduc Reyers débute à la Toussaint
21 oct. 2015 à 12:31 - mise à jour 21 oct. 2015 à 12:311 min
Par Jérôme Durant

Les grues et les pelleteuses entreront en action le samedi 31 octobre. L’annonce a été faite ce mercredi par le Ministre des travaux publics, Pascal Smet (sp.a). Afin de limiter l’impact sur la circulation automobile, les autorités régionales bruxelloises ont décidé de concentrer les travaux les plus lourds pendant la semaine des vacances de Toussaint.

Ces travaux auront lieu en suivant un horaire intensif : de 7 à 23 heures, ce qui laissera une courte nuit de répit aux riverains, et à l'aide de grues, plus efficaces et rapides que la méthode du sciage.

Ainsi, dans une première phase, le tablier – la structure principale du pont – sera démoli en à peine neuf jours, pendant la période de congé du 31 octobre au 8 novembre. Pendant cette première phase, les latérales du Boulevard Reyers resteront tout le temps accessibles. Mais le quartier sera à éviter pour les automobilistes le week-end de la Toussaint : il sera en effet impossible de traverser le carrefour Diamant les samedi 31 octobre et dimanche 1er novembre.

Une fois le tablier à terre, les ouvriers entameront la démolition des rampes du viaduc. Cette phase du chantier devrait durer jusqu’à février ou mars 2016. Un délai plus important que la première phase qui s’explique par l’aspect délicat de ces travaux : les rampes sont en même temps la toiture de la station de prémétro Diamant.

Qui veut un morceau de viaduc?

Cette démolition, la Région bruxelloise entend décidément en faire un évènement. Après avoir organisé une grande fête populaire pour le début du chantier de désamiantage, voilà que le Ministre des travaux publics vient avec d'autres idées pour impliquer les riverains. "On a prévu un point d'observation depuis l'esplanade, annonce Pascal Smet. Les gens pourront y regarder la démolition en toute sécurité. De plus, on distribuera aux Bruxellois qui le veulent un morceau de béton du viaduc comme souvenir d'une période où le "tout à la voiture" était permis à Bruxelles." Notez encore que des images seront prises durant l'entièreté du chantier de démolition afin de "faire un petit film pour l'Histoire", dit encore le Ministre des travaux publics.

Articles recommandés pour vous