Regions

Schaerbeek élabore un nouveau plan d’action communal de stationnement : les principales mesures

Un nouveau plan de stationnement à Schaerbeek.

© GOOGLE

Maintien du stationnement payant sur tout le territoire et par endroits jusqu’à 21h, augmentation tarifaire, des cartes de riverains par zones… Et dans le même temps : créer des emplacements pour les deux roues, de nouvelles stations Cambio, permettre à Monsieur et Madame Tout le monde de parquer son véhicule dans les emplacements taxis…

Voici quelques-unes des mesures reprises dans le Plan d’Action Communal de Stationnement (PACS) (lire ci-dessous en PDF). Débattu ce mercredi soir au conseil communal, ce texte de 150 pages, nouvelle version d’un premier plan datant de 2016, doit faciliter le stationnement des riverains à proximité de leur domicile et d’éloigner les véhicules ventouses.

Brabant, Dailly, Helmet…

Car depuis six ans, la situation a changé. Plusieurs quartiers de la commune saturent. Exemple dans les quartiers commerçants autour de la rue de Brabant et de la place Liedts, autour de la place Dailly mais aussi chaussée de Helmet et des rues avoisinantes. La rotation du stationnement y est problématique. Ces quartiers comptent des zones rouges (payant de 9h et 18h sauf les dimanches, deux heures maximum, riverains compris) et des zones vertes (payant de 9h à 21h sauf les dimanches, excepté riverain).

"De manière générale, une forte occupation des emplacements de stationnement est observée sur les trois zones, avec un taux d’occupation moyen d’environ 85%", note le plan dans son état des lieux. "La zone Dailly est particulièrement saturée en début et en fin de journée alors que la zone Brabant montre le taux d’occupation le plus fort entre 11h et 19h. Il y a moins de variation au cours de la journée pour la zone Helmet. La pression sur le stationnement est particulièrement forte en zone verte pour les zones Brabant et Helmet."

Brabant, Helmet et Dailly ne sont pas les seules zones qui posent problèmes mais sont symptomatiques d’une tendance. Pour inverser cette dernière, Schaerbeek envisage plusieurs mesures à court et moyen terme comme l’alignement de la tarification du stationnement temporaire en voirie comme le prévoit la Région bruxelloise (lire ici).

Mais aussi : le maintien de l’extension de la réglementation à 21h et même 24heures sur 24 dans certaines zones, la mise en place d’une zone grise (tarif plus élevé qu’en zone verte, limité à 4 heures 30) autour de Brabant… Il est aussi question d’augmenter le tarif des cartes de riverains (28 euros actuellement)… 

A l’enquête publique

En parallèle, Schaerbeek qui prévoit de soumettre ce plan à enquête publique du 27 septembre au 25 novembre (avec mise en place dès 2023) veut développer "des poches de stationnement vélo tous usages hors voirie", faciliter le stationnement des vélos-cargos, "créer dix nouvelles stations carsharing […] afin de compléter la couverture du territoire communal à un rayon de 400 m par station", "développer des partenariats pour la mutualisation ponctuelle d’espaces de parking"… Les autorités veulent aussi étudier "la construction ou l’exploitation d’un parking off street dans le quartier Colignon au sens large".

Un projet dogmatique anti-voitures

Défendu par la majorité LB (DéFI)-Ecolo-Groen et porté par l’échevine de la Mobilité Adelheid Byttebier (Groen), le plan est vivement critiqué par l’opposition Les Engagés. Pour Cédric Mahieu, conseiller communal, il s’agit d’un "projet dogmatique anti-voitures pour faire fuir tout visiteur automobiliste et isoler un peu plus les Schaerbeekois".

Selon ce dernier, "la suite annoncée de ce plan étant la segmentation de la commune en zones qui empêchera les schaerbeekois d’utiliser leur carte de riverain en dehors des limites de leur quartier… Les automobilistes schaerbeekois ne pourront donc plus se garer dans les autres quartiers de la commune que celui dans lequel ils habitent (projet de sectorisation à moyen terme). Il est même prévu que tous les Schaerbeekois ne puissent plus avoir une carte de riverain (projet de moratoire à moyen terme)."

L’élu dénonce également le stationnement payant jusqu’à 21h "même le samedi" ou encore les augmentations tarifaires annoncées.

"Nous pensons tout d’abord qu’il est plus raisonnable de reporter l’examen du projet de PACS déposé par la majorité" en raison des recours en annulation pendant au Conseil d’Etat. Ces recours concernent le précédent plan de stationnement. "Si la majorité souhaitait néanmoins persister dans le maintien de ce point, Les Engagé.es déposeront des amendements à ce projet de PACS."

Selon Georges Verzin (élu indépendant libéral), cité cette semaine par La Capitale, l’auditeur du Conseil d’Etat jugerait le plan de stationnement schaerbeekois actuel illégal. Le nouveau PACS se base sur le précédent plan.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous