Icône représentant un article video.

Vidéo

Scandale du Parlement wallon : "Tout le monde doit démissionner", Paul Magnette réagit à l’ultimatum de Manu Disabato

Magnette sur parlement wallon ultimatum Ecolo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

12 déc. 2022 à 16:10Temps de lecture1 min
Par Maud Wilquin sur base des propos recueillis par Thi Diem Quach

Ce 12 décembre, le vice-président du Parlement wallon Manu Disabato (Ecolo), demandait à Jean-Claude Marcourt, le président de l’institution, de démissionner dans la journée après le scandale du Parlement wallon. "Si ce soir, Monsieur Marcourt n’a pas démissionné, alors je démissionnerai", a-t-il déclaré sur La Première.

Pour le président du PS Paul Magnette, la date à laquelle démissionnera Manu Disabato importe peu. "Ce qui compte, c’est que l’ensemble des membres du bureau du Parlement démissionne, quelle que soit la couleur politique", affirme-t-il. "À ce stade, seul un membre a démissionné : c’est la députée socialiste Sophie Pécriaux." Et d’ajouter que la démission et le remplacement de l’ensemble des membres du bureau du Parlement seraient la seule manière de ramener de la sérénité.

Selon lui, "le petit jeu de "je te tiens, tu me tiens par la barbichette, c’est pas moi, c’est l’autre", devient absurde et ridiculise le monde politique dans son ensemble. Les responsabilités sont partagées et collectives", affirme-t-il. "Tout vient d’abord d’un greffier MR, ancien collaborateur de Charles Michel et élu du MR. C’est lui qui a lancé ces travaux, fait exploser les factures, organisé les voyages, etc. Tout vient ensuite de la délégation de pouvoirs à ce greffier MR adoptée par le bureau précédent dans lequel il y avait le MR, le cdH, les Ecolos."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Le jour sans fin des socialistes

Chroniques

Articles recommandés pour vous